Les maires appelés à gérer en bon père de famille (ministre)

Commentaires A la Une

Selon le ministre de la Gouvernance locale et de l’Aménagement du Territoire, Abdoulaye Diouf Sarr devant les députés, la première phase de l’Acte 3 de la décentralisation a été une «plébiscite». «Tout le monde reconnaît que l’Acte 3 de la décentralisation est une bonne politique d’aménagement du territoire. D’autant plus que la matrice de correction est identifiée : des dysfonctionnements notés et acceptés par l’Etat», se réjouit-il.

La question du retard des salaires des agents des collectivités locales a été posée par les députés. «L’Etat intervient chaque fois qu’il est interpellé sur ce sujet pour accompagner les collectivités locales. J’en veux pour preuve, la loi rectificative des finances où le gouvernement a débloqué 2,5 milliards pour la gestion des salaires des travailleurs de collectivités locales».

Cependant, regrette-t-il, «il ya des maires qui prennent de décisions ou de gouvernances qui sont inappropriées ; comme ce maire qui utilise les salaires des agents pour les utiliser comme des secours de Tabaski. Cela pose problème», avant d’inviter certains maires à plus de «rigueur dans la  gestion des collectivités locales».

Je lance un appel aux collectivités locales de gérer en bon père de famille.

Le budget 2016 du Ministère de la Gouvernance locale et de l’Aménagement du Territoire a été adopté par les députés. Il s’élève à 69 milliards soit une hausse de 12 milliards.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *