Evaluation de l’Acte 3 de la décentralisation : Abdoulaye Diouf Sarr annonce un conseil interministériel

Commentaires A la Une

Le ministre de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du Territoire, Abdoulaye Diouf Sarr a annoncé, jeudi, en marge de la présentation de l’appel à projets « Quartier zéro déchet », un conseil interministériel d’évaluation de l’Acte 3 de la Décentralisation.

 »  Nous avons compris les travailleurs des collectivités locales. Nous sommes dans un processus dévaluation de l’Acte 3 de la Décentralisation », a-t-il fait savoir avant de reconnaître « qu’il y a des écueils dans l’Acte 3 de la Décentralisation et, rassure-t-il « nous comptons apporter des correctifs ».

« C’est dans ce cadre d’ailleurs, annonce-t-il, que le Premier ministre a instruit l’organisation d’un conseil interministériel dans les prochaines semaines ».

Cependant, ajoute-t-il, « il n’y a pas de rupture de ban avec les travailleurs des collectivités locales. Nous continuons le processus mais l’Etat qui est le premier partenaire des collectivités locales, a toujours contribué dans la prise en charge des salaires des travailleurs des collectivités locales ».

Revenant sur le sujet du jour, le ministre de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du Territoire Abdoulaye Diouf Sarr a estimé que « e concept «Sénégal zéro déchet», que nous vous présentons aujourd’hui, fait partie des solutions pour une gestion durable de la propreté. Avec ce levier, nous engageons les acteurs dans le processus de réduction de la production de déchets, à travers quatre éléments : réemployer localement ; collecter efficacement ; recycler tout ce qui est recyclable ; et valoriser au mieux ».

Il explique que « le  concept «Zéro déchet» peut être décliné en plusieurs échelons : la commune, le quartier, le ménage, l’école, l’entreprise, le marché et l’individu. Pour son opérationnalisation, un appel à projets sera lancé pour sélectionner les exécutifs et acteurs locaux, engagés dans sa mise en œuvre ».

L’appel à projet «Quartier zéro déchet» est structuré autour des axes suivants :

– l’engagement et la mobilisation sociale autour d’opérations planifiées d’investissements humains pour la propreté des quartiers, avec un mécanisme de contrôle citoyen et un processus d’évaluation citoyenne ;

– le conditionnement, le tri et le recyclage des déchets solides par la commercialisation de poubelles réglementaires et de tamis, l’organisation de la pré-collecte et le développement de filières de récupération et de recyclage ;

– et le renforcement de capacités, la communication et la sensibilisation, par la mise en place de corps de relais communautaires chargés de la formation, la sensibilisation, l’éducation et la communication.

Pour l’atteinte des objectifs ci-après, j’invite toutes les parties prenantes à s’engager, d’ici cinq ans, pour :

–       la réduction d’au moins 30 % de la production de déchets solides ;

–       l’utilisation de poubelles réglementaires par au moins 75% des ménages ;

–       le recyclage d’au moins 75% des déchets plastiques produits ;

–       l’exécution de plus de 75 % du programme annuel d’activités citoyennes de propreté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *