Rapport de l’OFNAC : la délinquance en col blanc mise à nu

Commentaires A la Une, Société

L’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (OFNAC) fait état, dans son rapport rendu public mardi, de pratiques de détournement de malades du public vers le privé sur fond de corruption, d’infractions de faux et usage de faux dans des documents scolaires et de l’existence de réseaux de malfaiteurs dans les secteurs de la santé et de l’éducation.

Dans le domaine de la santé, il a été relevé des pratiques de détournement de malades d’une structure publique vers un cabinet médical sur fond de corruption, indique le document présenté par la présidente de l’OFNAC, Nafi Ngom.

‘’Ces pratiques placent les usagers du service public dans une certaine insécurité, l’orientation vers la structure d’accueil ne mettant pas en avant l’efficacité et les besoins du malade’’, dénonce le rapport.

Des enquêteurs de l’OFNAC ont également mis en exergue des infractions de faux et usage de faux dans des documents scolaires, notamment les relevés de note. Les éléments recueillis montrent l’implication dans ces faits d’élèves et de responsables d’établissements scolaires.

Le Centre des œuvres sociales d’université est aussi épinglé pour détournement de deniers publics et escroquerie.

Dans le domaine du transport terrestre, l’OFNAC relève l’existence d’un réseau de malfaiteurs se livrant à des actes de corruption et de blanchiment d’argent, de même que des faits constitutifs de violations du Code général des impôts dans la délivrance des documents administratifs comme le permis de conduire.

‘’Les enquêteurs ont constaté que les acteurs impliqués ont agi en violation flagrante des normes de référence et des orientations du ministère en charge des Transports’’, a relevé Nafi Ngom.

Des investigations ont également montré, au Centre des services fiscaux de Dakar-Liberté, l’existence de pratiques isolées de concussion pour amener certains usagers à payer des montants indus ou excédant les montants fixés, a ajouté Mme Ngom.

Aps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *