Les CAE répondent aux avocats de Habré et de « polémique stérile… »

Commentaires A la Une, Actualité, Société

Après la sortie des avocats de Hissein Habré qualifiant la décision des Chambres africaines extraordinaires (CAE) de « nulle » pour avoir fait siéger un juge, en l’occurrence Amady Diouf, ne remplissant pas toutes les conditions, c’est le chargé de communication des CAE, Marcel Mendy de s’inscrire en faux contre une telle allégation.

« Les CAE s’inscrivent en faux contre cette allégation car ne reposant sur aucune preuve », se démarque Marcel Mendy avant de préciser : « le juge Amady Diouf a 25 ans d’expérience ».

« C’est, donc, un combat d’arrière-garde. Il fait poser ce problème avant le démarrage du procès », martèle   Marcel Mendy, chargé de communication des CAE.

Il poursuit : « c’est une polémique stérile que nous refusons de nous inscrire ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *