facebook

Kenya : 6 morts dans l’attaque de deux bus, les shebab soupçonnés

sipa_ap21439485_000003-592x296

Commentaires A la Une, International

Six personnes ont été tuées par balle ce vendredi 1er juillet dans le nord-est du Kenya. Ils ont été tués lors d’une attaque menée contre deux bus par des hommes soupçonnés d’être des islamistes somaliens shebab, a annoncé la police kényane.

« La traque des terroristes est en cours », a déclaré le chef de la police kényane Joseph Boinnet. Il a ajouté que deux personnes avaient été blessées.

Attaques fréquentes dans le nord-est 

Les attaques des shebab, affiliés à Al-Qaïda, sont fréquentes dans le nord-est kényan. Le 20 juin, cinq policiers kényans avaient été tués dans la même zone par des hommes soupçonnés d’être des shebab. Leur véhicule, qui escortait un bus, avait explosé après avoir apparemment été touché à l’aide d’un lance-grenade.

L’attaque la plus meurtrière de ces dernières années dans le nord-est avait eu lieu en novembre 2014, quand des assaillants avaient intercepté un bus, séparé les passagers en fonction de leur religion, et exécuté 28 non-musulmans. Un mode d’action répété lors de l’attaque de l’université de Garissa, qui avait entraîné la mort de 148 personnes, en majorité des étudiants.

Les États-Unis déconseillent la zone 

Conséquence de cette recrudescence des violences, le département d’État américain a conseillé jeudi à ses ressortissants d’«éviter de voyager vers les zones frontalières du Kenya (avec la Somalie, ndlr) ».

Un responsable du ministère kényan de l’Intérieur, Karanja Kibicho, a qualifié cet avertissement d’ »injuste ». « La sécurité du pays a été restaurée », a-t-il affirmé.

Avec jeuneafrique.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *