facebook

Rond point  Sham- Abass Ndao : un jeune d’une trentaine d’années tente de se donner la mort

embouteillage

Commentaires A la Une, Actualité, Faits divers

Se trouvant dans l’incapacité de payer les frais médicaux de sa femme hospitalisée à Abass Ndoa, un jeune d’une trentaine d’années n’a trouvé mieux que de tenter de se faire écraser par une voiture.

Alors qu’il sortait de l’Hôpital Abass Ndao, où on vient de lui demander de payer les frais médicaux de sa femme, un jeune s’est jeté sur la voiture d’un particulier qui vient tout juste de démarrer après un contrôle d’un agent de la circulation au rond point Sham, Abass Ndao, Zawiyya El Hadji Malick en criant « reey ma ! Reey ma ! (entendez Tue-moi ! Tue-moi … ! ».

Très serein dans un premier temps, le conducteur a freiné brusquement pour éviter de l’écraser. C’est le moment choisi par le jeune très en colère pour donner plusieurs coups sur le capot de la voiture avant de s’acharner sur le conducteur, installé au volet de sa voiture.

Mais il sera très vite pris de panique parce que ne comprenant pas pourquoi ce jeune à la fleur de l’âge veut se faire tuer. « Pourquoi il veut se donner coûte que coûte la mort ? Qu’est-ce qui le prend ? Est-il malade ? Qui connaît ses proches ? … », s’interroge-t-il, monologuant.

Comme le conducteur, l’agent de circulation a eu de la peine, lui-aussi, à prononcer un mot.  Il a fallu l’intervention d’une foule de curieux pour pouvoir maîtriser le jeune qui continue de crier.

Avant de quitter les lieux, une scène de solidarité commence à se former autour de lui pour rassembler la somme exigée par l’hôpital Abass Ndao.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *