facebook

Réalisation des ODD, de la CSU et  de l’Agenda 2063 de l’UA : Les Directeurs régionaux  réaffirment leur engagement

eva-marie-col-seck

Commentaires A la Une, Actualité, Santé

La 9ème Réunion des Directeurs Régionaux membres du Mécanisme Harmonisation pour la Santé en Afrique (HHA) a pris fin ce vendredi à Dakar. La rencontre a regroupé les Représentants  des institutions membres suivantes : OMS, BAD, GAVI, Fonds mondial, France, JICA, ONUSIDA, UNFPA, UNICEF, ONUFEMMES, ONUSIDA, et USAID.

Parmi les principaux points débattus, figuraient à l’ordre du jour la définition de  la voie à suivre par HHA dans le cadre de la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable (ODD), de l’agenda de la couverture sanitaire universelle (CSU) et  la mobilisation des ressources pour la mise en œuvre de la stratégie pour la santé en Afrique et de l’Agenda 2063 de l’Union africaine.

Présidant la cérémonie d’ouverture, la Ministre de la Santé et de l’Action Sociale du Sénégal, Pr Awa Marie COLL SECK , au nom de ses collègues des pays membres, a remercié HHA pour sa contribution significative à la réalisation des OMD. Elle a ensuite plaidé pour un appui plus conséquent de HHA à la lutte contre la mortalité maternelle et néonatale  et à la promotion de la santé des adolescents afin que l’Afrique puisse profiter pleinement du dividende démographique. Elle a également exhorté les institutions membres à poursuivre les efforts de lutte contre le sida  malgré les importants résultats obtenus les acquis sont encore fragiles. Pour le Pr Awa Marie COLL SECK, la préparation et la riposte contre les épidémies demeurent une priorité pour les pays qui ont subi un lourd choc économique et humanitaire avec l’épidémie à virus Ebola en Afrique de l’Ouest.

Selon le Dr Matshidiso MOETI, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, le Mécanisme Harmonisation pour la Santé en Afrique doit s’aligner aux priorités nationales, conformément à la Déclaration de Paris sur l’efficacité de l’aide. Elle a insisté sur la synergie, l’efficacité et la redevabilité qui doivent guider l’appui apporté aux pays.

Le Directeur régional de l’UNFPA pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre   M.Mabingue NGOM  a salué l’engagement personnel du Ministre de la Santé et de l’Action Sociale en faveur de la santé. Selon M.Ngom, malgré  le contexte actuel de rareté des ressources financières, l’Afrique a l’obligation de relever les défis pour accélérer les progrès en matière de santé, facteur essentiel pour le développement économique et social.

Au terme de leurs travaux, plusieurs orientations et décisions visant à renforcer l’appui apporté à la mise en œuvre de la stratégie pour la santé en Afrique et de l’Agenda 2063 de l’Union africaine, ont été adoptées. Une feuille de route a été définie pour la mise en œuvre conjointe des orientations et décisions prises par les Directeurs régionaux.

Au cours de la conférence de presse tenue à la fin des travaux , M.Mabingue NGOM, Directeur régional  de l’UNFPA pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre a indiqué que: « Cette rencontre peut ouvrir de nouvelles perspectives pour la santé en Afrique. Les partenaires  restent disposés à accompagner les pays africains dans la formulation et la mise en œuvre  des politiques et des programmes en matière de santé, car l’argent seul ne suffit pas à développer un pays ou une région ».

Pour sa part, la Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, le Dr Matshidiso MOETI a mis l’accent sur  les actions de plaidoyer que HHA va mettre en œuvre pour aider les pays à réaliser plus d’investissements dans le secteur de la santé. « Nous allons poursuivre notre partenariat avec les pays de la Région africaine pour la mobilisation des ressources au niveau international », a ajouté la  Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *