facebook

Décès d’Elh. Moussa SYLLA: la communauté soninké perd un homme de synthèse

A BA MOUSSA UNE

Commentaires Actualité, Religion

Pensée pieuse  d’Amadou KANOUTE pour « Ba Moussa » (CONTRIBUTION)

Elhadj Moussa Sylla est décédé ce vendredi 31 mars 2017,  à Ouakam,  son domicile de Dakar. Il était âgé  de 83 ans. Peu de temps s’était écoulé entre son décès et son inhumation, le même jour, aux cimetières de Yoff. Porter son corps en terre sans trop attendre, était sa volonté. Elle a été respectée. La prière mortuaire était dirigée par Elhadj Aboubacar Maréga, ami du défunt.  Plusieurs personnalités étaient passées présenter leurs condoléances à la famille parmi lesquelles, le chef religieux de Matam Thierno Mouhamadou Sammasa, le président du centre abritant la grande mosquée soninké de Dakar, Sadio Cissé et l’imam ratib, Abdoulaye Bâ, Thierno Madani Tall, mais aussi,  le ministre malien des Affaires étrangères en mission au Sénégal.

a moussLa triste nouvelle du décès de  « Ba Moussa » (père Moussa) est tombée en tout début d’après-midi.  Au moment où on s’y attendait le moins. En effet,il se préparait à aller à la grande prière hebdomadaire de vendredi. Une prière qu’il effectue régulièrement  à la mosquée de trois étages, située  à quelques pas de son domicile, qu’il avait lui-même réalisée sur fonds propres et où il dirigeait souvent la prière .Il  était midi passé et il avait fini de se préparer.  C’est à cet instant symbolique que la mort a frappé à sa porte.Les fidèles habitués à ses sermons émouvants, alertes et très instructifs commençaient déjà à remplir  l’édifice. La famille a attendu la fin de la prière pour annoncer la triste  nouvelle. L’émoi et la  tristesse se lisait sur tous les visages.

« La mosquée de Ba Moussa »est connue de beaucoup de personnes. Chaque vendredi des centaines de fidèles de divers horizons convergent vers le lieu de culte à pied, à moto ou en véhicule. Ba Moussa était familier à tous. Les témoignages, nombreux, lors de la cérémonie de présentations des condoléances sont unanimes. Ba Moussa était un homme de Dieu, accueillant et  disponible. Sa maison était ouverte à tous et tout le monde bénéficiait de sa générosité, de ses prières.

a moussa okL’homme était d’une grande discrétion et d’une générosité débordante. Depuis la construction de sa mosquée en 1993, le natif de Tiguéré Ciré, dans la région de Matam,  préparait chaque vendredi, un repas spécial chez lui  où tout le monde était invités.  Il le partageait avec les fidèles, les marchands ambulants, les talibés. Chacun avait sa place chez Ba Moussa. Il était toujours à l’écoute des autres et  n’hésitait pas  à distribuer sa pension de retraité de l’armée aux fidèles et aux personnes démunies.

Ba Moussa qui était polyglotte, s’exprimait en soninké, poular , wolof, arabe et français. Il était un homme du verbe, un homme de synthèse aussi. Sa maison était fréquentée par  des hommes et des femmes de toutes les communautés et de toutes les conditions. Hors de son demeure,  la mosquée était l’endroit que cet octogénaire fréquentait le plus.  Ses sermons qui traitaient le plus souvent de la vie en société, étaient très attendus. Il intervenait aussi dans plusieurs émissions interactives à la radio. Il était un fidèle auditeur de Radio Sénégal (Rts). Sa voix était sagesse, porteuse des valeurs de synthèse pour les communautés et les générations.

Ba Moussa, le père, le maître, que nous avons connu  et aimé et dont nous avons  toujours bénéficié  des conseils éclairés, comme tant d’autres personnes, est rappelé à Dieu.  C’est l’émoi, c’est la tristesse, certes;  mais,  c’est aussi l’espoir de  voir cet homme couvert de la Grâce divine dans l’au-delà, tellement il s’est consacré à Dieu et aux hommes.

A ses enfants et à toute sa famille, nous renouvelons nos plus sincères et nos plus affectueuses condoléances.

Amadou KANOUTE

a mousss

2 Responses to Décès d’Elh. Moussa SYLLA: la communauté soninké perd un homme de synthèse

  1. ABOU FOFANA dit :

    ALLAHOUMA AKHFIRLAHOU WA RHAMHOU.QU ALLAH L ACCUEILLE DANS SON PARADIS.
    SA MASON EST UN LIEUX DE REFUGE POUR LES DÉMUNIS
    SA MAISON EST UN LIEUX DE HOTE POUR LES ÉTRANGERS
    SA MAISON EST UN GRENIERS POUR LES AFFAMÉS
    SA MAISON EST UN LIEUX DE PRIÈRE POUR LES MUSULMANS
    SA MAISON EST UN LIEUX D EDUCATION POUR LE PEUPLE
    UN AMI QUI SAIT DONNER DES CONSEILS
    QU ALLAH TE FASSE ENTRER AU PARADIS COMME TU AS CONSTRUIT CE MOSQUE POUR LES MUSULMANS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *