facebook

FÊTE DE L’INDÉPENDANCE : LES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ INNOVENT ET FONT SENSATION

EOGN

Commentaires A la Une, Actualité, Politique

Les Forces de défense et de sécurité (FDS) du Sénégal ont présenté une partie de leurs nouvelles acquisitions d’équipement, mardi, lors du défilé militaire du 4-avril, dont l’organisation a été marquée par plusieurs innovations, a constaté l’APS.  

Place de la nation, devant le chef de l’Etat, Macky Sall, les forces de défense et de sécurité ont fait sensation, en présence notamment du Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne, de plusieurs personnalités sénégalaises et étrangères invitées à cette parade marquant le 57e anniversaire de l’indépendance du Sénégal.

Les élèves de l’Ecole des officiers de la gendarmerie (EOGN) se sont signalés d’entrée, avec la présentation d’un quadrille de baïonnettes, une démonstration d’ordre serré exécutée en musique, une première pour un défilé militaire au Sénégal.

Les élèves de l’EOGN, en tenue d’apparat, ont exécuté cet exercice en ordre statique et dynamique tout à la fois, avant d’enchainer avec une évolution en mouvement décrivant des figures géographiques.

Des salves d’applaudissement venus du public ont accompagné la prestation des 36 officiers aspirants et de leur chef de section.

Une entame remarquée qui a inspiré la suite du défilé militaire motorisé, avec d’abord en pointe un détachement de la Gendarmerie dont les différentes unités ont dévoilé à l’occasion leurs nouveaux engins. Soit une dizaine de nouveaux véhicules 4X4 de marque « Duster » pour les différentes brigades du pays.

Les détachements du bataillons de transmission et celui des blindés, l’artillerie, le génie ont suivi, dévoilant à leur tour leurs nouvelles dotations en logistique et équipements.

Il s’agit de véhicules blindés, de chars de combat dotés de canons de longue portée, de citernes, tracteurs, ambulances, ainsi que de multiples lance-roquettes exhibées par le bataillon d’artillerie, à la grande satisfaction de nombreux spectateurs.

« Notre armée est prête », déclare un spectateur, admiratif. ’’Dans un contexte de crise, il faut s’armer pour ne pas être surpris », justifie un autre, tout aussi satisfait.

Les forces de police, les sapeurs-pompiers et le personnel de l’administration pénitentiaire n’ont pas été en reste, de même que d’autres démembrements chargés de la sécurité des sénégalais, qui ont aussi fait défiler leurs nouveaux véhicules.

La marine sénégalaise a apporté sa touche dans cette opération faite pour charmer et rassurer à la fois. Ce corps s’est payé une véritable revue navale, aux termes de laquelle plusieurs bâtiments récemment acquis par l’Etat du Sénégal, dont des patrouilleurs et des vedettes, ont été montrés au public.

L’armée de l’air s’est également offert un ballet aérien, dévoilant sa nouvelle flotte composée d’hélicoptère MI 35, MI 17, Bell et d’aéronefs King Air Be 200 et Casa 225.

Le défile des troupes au sol, a démarré par les élèves des écoles militaires, la Brigade d’intervention polyvalente (BIP) par exemple paradant pour la première fois sur l’avenue du général de Gaulle.

Les éléments de la BIP, encagoulés et en tenues noires, ont fait forte impression, sans doute à cause de leur rôle dans la lutte contre le terrorisme.

Comme les éléments de la BIP, les Forces spéciales, composées d’éléments de l’armée de terre, de l’air et de la marine, ont aussi été à leur avantage, leur défilé, suivant une discipline militaire stricte, a rassuré le public.

Mais la palme de l’innovation revient aux parachutistes et aux commandos, dont le défilé a consisté en une « marche lente » ponctuée de chansons qui ont ajouté à la réputation de ces deux corps d’élite de l’armée sénégalaise.

L’escadron aérien de la Gendarmerie, pour finir en beauté, a présenté un de ses engins, matérialisation d’une puissance et d’une assurance dans la maîtrise des opérations de sécurisation du pays.

Par BHC/BK (APS)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *