facebook

Législatives: La date limite de dépôt des listes fixée au 30 mai, à minuit

Bernard Casimir Cissé

Commentaires A la Une, Actualité, Politique

Les dossiers de candidature aux législatives du 30 juillet prochain doivent être reçus entre le 26 et 30 mai à minuit pour être acceptés, a indiqué, jeudi, à Dakar, le directeur de la communication à la Direction générale des élections (DGE), Bernard Casimir Cissé.

« Il y a une période durant laquelle les mandataires doivent déposer leur dossier et ce délai, au terme du nouveau code électoral, c’est 65 jours au plus avant le jour du scrutin et 60 jours au moins avant », a-t-il expliqué.

Le directeur de la communication à la Direction générale des élections (DGE) s’entretenait avec des journalistes, en marge d’une session de formation à l’intention des acteurs politiques et qui porte sur les étapes de constitution et de dépôt des dossiers de candidature pour les prochaines législatives.

Le mandataire qui dépose sa liste « au plus tard le 30 mai 2017, peut toujours revenir opérer des réglages (remplacer des candidats inéligibles par exemple, sans préjudice de l’ordre d’investiture et de la parité, substituer les pièces périmées ou comportant des erreurs matérielles) dans les trois jours suivant le dépôt c’est-à-dire le 2 juin », a relevé M. Cissé.

A défaut, la liste est rejetée, a indiqué Bernard Casimir Cissé, selon qui « le nom et éventuellement les titres des coalitions des partis politiques et entités regroupant des personnes indépendantes, même si elles sont de notoriété publique, doivent être notifiés la veille du dépôt ou au plus tard la veille de la date limite de réception des dossiers de candidature ».

Il signale par ailleurs que la période de notification des noms et éventuellement des titres est comprise entre « le jeudi 25 mai 2017, à zéro heure, au plus tôt, et le lundi 29 mai à minuit, au plus tard ».

Sur cette base, « toute coalition dont le nom n’aura pas été connu au plus tard le 29 mai ne pourra pas participer  aux élections législatives », a fait savoir le directeur de la communication à la Direction générale des élections.

Dans les 48 heures suivant le dépôt matériel des dossiers de candidature, la commission de réception procède à leur analyse, phase d’appréciation de leur recevabilité juridique.

Casimir Cissé a par ailleurs tenu à rappeler qu’il « ne peut y avoir de coalition entre des partis politiques légalement constitués et d’autres qui ne le sont pas. De même, il n’ya pas de coalition entre partis politiques et des indépendants ».

Par MF/BK (APS)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *