facebook

Communauté soninké: Macky Sall rassure… et donne 20 millions aux femmes

a so une

Commentaires Actualité

La salle des banquets du Palais de la République a refusé du monde ce samedi à l’occasion de l’audience que le Chef de l’Etat, Macky Sall,  a accordée à la communauté soninké de Dakar. La délégation dirigée par Sadio Cissé, Président du  Centre islamique pour l’Appel au Coran et à la Sounnah (CIPACS) qui abrite la mosquée soninké, l’imam Ratib, Abdoulaye Bâ, Khalil Dieydi Wagué, maire de Bokidiawé et Idrissa Diabira, président de « Wagadu jiida », était composée de chefs de village ou leurs représentants, de religieux, d’élus locaux, d’opérateurs économiques, d’enseignants, de cadres de l’Administration et du secteur privé, de délégations d’associations de jeunes et de femmes. Tous avaient tenus à être témoins de cette rencontre qui portait essentiellement  sur les préoccupations majeures de la communauté notamment au niveau des terroirs d’origines. Une dizaine de personnes avaient pris la parole avant l’intervention du Président de la République qui a pris des engagements forts pour le désenclavement des régions de Matam et Tambacounda, un programme qui, estime-t-il, est déjà en cours d’exécution. Macky Sall a également promis, entre autres, l’affectation d’ un personnel de santé dans les structures sanitaires, des ambulances pour les communes qui n’en disposent pas et un soutien aux femmes.

a so une 2Pour la plupart des participants à l’audience, approchés par soninke.tv, la rencontre qui  a duré près de trois tours d’horloge, a répondu à leurs attentes. Tous les  sujets constituant une préoccupation majeure pour soninkara ont été évoqués dans les différentes interventions.  Le problème crucial des routes dégradées a été souligné par la quasi totalité des orateurs. Les autres sujets qui sont revenus plusieurs fois concernent  les secteurs de la santé et de l’éducation pour leur déficit en personnel, les difficultés des femmes et des jeunes,  la prise en compte du CIPACS dans le programme de modernisation des cités religieux et l’appui aux écoles coraniques (xaran yinbu),  la diaspora pour sa protection et son appui , la culture, la langue, l’accès à l’information par le renforcement du soninké dans la grille des programmes les médias du service public et la création de médias communautaires, le Festival international soninké (FISO) que le Sénégal va accueillir, pour la première fois, en 2018.

Une dizaine de personnes avaient pris la parole. Il s’agit de Sadio Cissé, président du CIPACS qui abrite la mosquée soninké, l’imam ratib, le professeur Abdoulaye Bâ, Bacary Saounéra, Yaye Soukho, Marième Maréga, Salimata Doucouré, Thiaye Diaby et Abdoulaye Timéra. Les prises de parole ont été clôturées par le maire de Bokidiawé, Khalil Dieydi Wagué et Idrissa Diabira, président de « Wagadu jiida » qui a remis le mémorandum au chef de l’Etat.

a so 3Prenant la parole, le Président de la République, Macky Sall, s’est dit satisfait de la tenue de cette rencontre qui entre dans le cadre de sa politique d’intégration nationale.  Il y a eu auparavant des rencontres informelles dont la prière qu’il a eu à effectuer à la mosquée soninké de l’avenue Malick Sy. Lors de la prestation du Président Adama Barrow de la Gambie, il a eu aussi à prendre dans sa délégation des représentants de la communauté soninké. C’est pour montrer, dit-il, que nous sommes tous des Sénégalais à part entière avec des valeurs communes que nous partageons et c’est ce qui fait  force d’un peuple.

Macky Sall qui a salué l’apport de la communauté soninké dans les domaines économique, social et religieux, a dit sa volonté de l’accompagner.

« Je m’engage à travailler avec vous pour le développement de vos localités que je connait très bien et que j’ai visitées avant d’arriver au pouvoir, estime-t-il. Je veux vous rassurer, poursuit-il, que le financement des travaux de la route Ndioum – Ourossogui – Bakel est bouclé, et j’ai moi-même lancé les travaux. pour la route Bakel – kidira – Tamba, il indique, là aussi, que le projet a beaucoup avancé. » le président de la République a estimé aussi que des routes secondaires sont prévues pour désenclaver les localités éloignées de la route principale.

a son 5Pour ce qui est du secteur de la santé, le Président Sall a affirmé que la question du personnel soignant sera bientôt réglée avec le programme de recrutement de  sages-femmes, d’infirmiers et de médecins entrepris par l’Etat. Il a aussi indiqué que l’Etat a acquis 165 ambulances destinées aux zones périphériques. Le Président a demandé à la délégation lui donner les noms des communes qui ne disposent pas d’ambulance, s’il en existe. Il donnera alors des instructions au Ministre de la Santé pour que cette question soit immédiatement prise en charge.

En ce qui concerne la prise en compte du CIPACS dans le programme de modernisation des cités religieuses, le chef de l’Etat dit avoir pris note et qu’il va examiner la question du statut de l’édifice, avant de donner une réponse.

Sur l’organisation du FISO 2018 par le Sénégal, il a salué l’initiative avant d’affirmer que l’Etat va soutenir et accompagner la communauté soninké pour la réussite de l’événement.

a so 4Le président Sall,  qui a salué le dynamisme des femmes, a promis de donner des instructions aux ministres compétents pour les accompagner dans la réalisation de leurs projets. Séance tenante, il a annoncé une enveloppe de 20 millions de F Cfa pour ces femmes « à titre de contribution personnelle pour un départ ».

Le président de la République s’est dit satisfait et rassuré d’avoir comme intermédiaires, vis-à-vis de la communauté soninké, Sadio Cissé, le Professeur Abdoulaye Bâ,  Khalil Dieydi Wagué et Idrissa Diabira. Les deux derniers sont des collaborateurs, précise-t-il,  avec qui il a commencé à travailler bien avant son accession à la magistrature suprême. Ils se sont toujours distingués par leur engagement dans le travail, leur compétence et leur sérieux, conclue-t-il.

Soninke.tv

2 Responses to Communauté soninké: Macky Sall rassure… et donne 20 millions aux femmes

  1. SOULEYMANE KOITA Secretataire de l'association des personnes en situation de handicap dans la commune d'arrondissement de moudery dit :

    TOUTES MES FÉLICITATIONS Monsieur le Président vraiment la population soninké vous remercie et ne cesse de vous soutenir. cette rencontre est un grand plaisir pour nous surtout la jeunesse pour le développement durable de nos localités.
    Cependant j’ai constaté que la question du social précisément celle de l’handicap n’a pas été soulevé. Alors je voulais juste attirer l’attention de nos dirigeants politiques et religieuses que la question de l’handicap n’est jamais soulevé lors des grands rencontre. Alors que pensez vous de nous? des invalides ? des sans valeur ? des incapables ?
    Je suis désolé de cette stigmatisation et nous voulons que cela cesse. l’handicap est source de faiblesse au regard de nos dirigeants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *