facebook

LES SONINKE AU PALAIS: le hors sujet de Baba TANDIAN !

a kan

Commentaires Actualité, Plus loin avec

Par Amadou KANOUTE

Le samedi 08 avril 2017, le Président de la République Macky Sall a reçu, en audience, la communauté soninké. La rencontre qui s’est tenue à la salle des banquets du Palais avait réuni des chefs de village ou leurs représentants, des notables, des élus, plusieurs responsables des secteurs public et privé ainsi que des représentants d’associations de femmes et de jeunes. Ce déplacement avait pour objectif principal de saluer les efforts du Chef de l’Etat pour ses multiples programmes destinés aux régions périphériques et d’attirer son attention  sur la situation difficile  que les populations continuent de vivre dans les régions de Tambacounda et Matam. Le mémorandum qui lui a été remis, à cet effet, fait état, entre autres, de l’enclavement des localités de cette zone, éloignées  de plusieurs centaines de kilomètres de Dakar, et qui ne disposent d’aucune route praticable, le manque criant de personnel enseignant et soignant malgré les efforts des populations en construisant elles-mêmes écoles et postes de santé, la pauvreté des plateaux techniques des structures sanitaires. Il était aussi question, lors de cette rencontre, de développement local, des difficultés d’accès au financement pour les femmes et les jeunes, la prise en compte des foyers religieux soninké et des daaras(« haran yinbu ») dans le programme national de modernisation de ces secteurs et aussi  le Festival international soninké que le Sénégal accueille pour la première fois en 2018. L’audience avec le Chef de l’Etat a été préparée et coordonnée, pendant des mois, par un groupe restreint qui, le jour même de la rencontre s’était réuni jusqu’à 15 h. A la tête de ce groupe Idrissa Diabira, Sadio Cissé, Abdoulaye Bâ et Khalil Wagué, tous connus et reconnus dans les principales structures fédérales soninké que sont « Wagadu jiida » et le Centre islamique pour l’Appel au Coran et à la Sounnah (CIPACS), des entités qui ont inscrit l’intérêt général et la transparence en lettres d’or dans leur démarche et leurs actions.

Seulement, beaucoup d’encre et de salive ont coulé depuis la tenue de cette audience avec des interprétations et des commentaires parfois des plus grotesques. Nous n’allons pas nous attarder sur ces élucubrations. On s’y attendait. Par contre, ce qui nous a poussé à nous mettre devant la machine et à revenir sur ce sujet, ce sont les propos aberrants tenus par Monsieur Baba Tandian qui durant tout le processus n’est apparu que le jour de l’audience.

En effet, dans les jours qui ont suivi cette rencontre avec le Président de la République, j’ai été interpelé, comme d’autres d’ailleurs, par des amis et des collègues, sur  « la mobilisation réussie de Baba Tandian au Palais !». En parcourant quelques quotidiens parus le lendemain de l’audience, j’ai eu effectivement le sentiment que le monsieur  avait  fait le tour de certaines rédactions  pour leur faire porter la voix de ses désirs.

A ce propos, le quotidien L’As écrit, à la page 6 de sa livraison du lundi 10 avril, 2017 : «la communauté soninké a sonné la grande mobilisation en rassemblant plusieurs de ses responsables et notables pour une audience avec le Président Macky Sall. Lors de cette rencontre, il y a eu les représentants des villages soninké à travers le pays, des (…), Baba Tandian (Patron de l’imprimerie Tandian), entre autres. D’ailleurs, poursuit le journal, ce dernier (Baba Tandian) a renseigné qu’il a été reçu, un mois à l’avance, pour préparer la rencontre entre Macky Sall et la communauté soninké dont il est membre. »

Plus loin, après ce sous-titre évocateur du journal: « Baba Tandian s’engage pour Macky », on peut lire: « Revenant sur ce soutien accordé au président Macky sall, Baba Tandian estime que la communauté soninké a décidé de s’engager au côté du chef de l’Etat sans rien demander, ni rien revendiquer ».

De tels propos de la part de Baba Tandian, qui semble tout ramener à sa personne, démontrent une chose : Soit ce monsieur était le présent le plus absent de l’audience, ou alors, il était à cette rencontre pour un dessein autre que les raisons fondamentales qui ont mobilisé des dignitaires, des personnalités de divers horizons et des représentants de dizaines d’associations de femmes et de jeunes.

Certes, parmi la dizaine d’orateurs à qui la parole avait été déléguée, au cours de l’audience, certains avaient ouvertement assumé leur appartenance au parti présidentiel, l’APR, et dit leur fidélité à son président Macky Sall. D’autres ont plutôt loué les actions, en cours, du Président de la République, à travers le Programme Sénégal émergent (PSE), le Programme d’Urgence de Développement communautaire (PUDC) ou le Programme d’urgence de Modernisation des axes et territoires frontaliers (PUMA) qui sonnent une grande rupture dans la conception des politiques publiques.

Avec de tels programmes, on pourrait effectivement  affirmer que le Chef de l’Etat a fini de comprendre que le peuple croit beaucoup plus au langage des actes qu’au langage des intentions qui est érigé en principes chez certains. Ce pragmatisme du Président Sall et son souci de prendre en compte toutes les régions du Sénégal dans sa démarche de chef d’Etat ont été bien appréciés par ceux qui avaient pris la parole et le public présent dans  la salle des banquets. Des réactions qui montrent que ces populations des régions « oubliées » de Matam et Tambacounda avaient beaucoup d’attentes vis-à-vis de l’Etat.

Et là, nous sommes d’accord avec Baba Tandian, quand il affirme, toujours dans L’As, avoir dit au Président, lors d’une audience que celui-ci lui aurait accordée : « de ne rien promettre à la communauté soninké qui ne badine pas avec les promesses ».  Oui, cette communauté ne veut plus se contenter de promesses puisque depuis l’indépendance elle pataugeait dans un flot d’engagements sans lendemain. Et c’est heureux que le président Sall semble comprendre, à travers les actes posés, que pour obtenir l’adhésion des populations dans la conduite de sa politique il lui faut tout simplement répondre à leurs attentes.

En définitive, nous voudrions que Monsieur Tandian et tous ceux qui sont tentés par les mêmes agissements que lui comprennent qu’ils se trompent lourdement d’époque. Les choses ont changé. Le temps où la communauté soninké servait d’escaliers pour des intérêts particuliers est révolu. L’intérêt général en a trop souffert.

Amadou KANOUTE, journaliste

4 Responses to LES SONINKE AU PALAIS: le hors sujet de Baba TANDIAN !

  1. drame dit :

    Merci pour cet éclairci. C’EST vraiment dommage.M Tandia on ne le vois pa a Malik sy ni au stade avec la jeunesse soninké….
    Nous déplorons tout simplement le fait que le vrai représentant des jeunes ceux qui sont toujours là où nous sommes n’ont pas pris la parole au palais. Des gens comme Sadio Doucouré et même vous aussi M. Kanouté sont les vrais représentant des jeunes

  2. Mohamed Camara dit :

    Rien à y ajouter juste très satisfait et content de cet article monsieur Tandian a non seulement fait hor sujet mais a beaucoup déçu la jeunesse Soninke car il étais l’un des orateurs choisi pour parler au nom de ses derniers. Je me pose cette question depuis ce jour qui lui a permis de parler à notre place.

  3. CAPITAINE dit :

    Baba Tandia est de mauvaise foi!

  4. Diarra dit :

    Un Baba Tandian qui n’était pas soninké et il veut devenir soninké en profitant de cette occasion. Merci encore la précision.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *