facebook

Elections législatives 2017 : Une mise en garde de l’Unacois Jappoo

unacois-jappo

Commentaires A la Une, Actualité, Commerce

Le bureau national de l’Unacois Jappoo met en garde contre d’éventuelles candidatures au nom de l’organisation commerçante. Cela conformément aux dispositions de l’Article 1 des Statuts de l’Unacois Jappoo qui stipule : «les discussions et activités politiques et religieuses sont interdites au sein des instances, de même que les discriminations basées sur la race, le sexe, et les convictions idéologiques des membres».

« … Les élections législatives auront lieu dimanche 30 juillet 2017 si le calendrier électoral est respecté. Sur ce : nous n’ignorons pas les multiples enjeux des élections législatives du 30 juillet prochain et leur importance ; nous n’ignorons pas la noblesse de la fonction de député et son rôle pour la prise en compte des préoccupations des populations de tout bord ; nous n’ignorons pas le sens de la citoyenneté et l’envie patriotique de servir les autres à partir d’un mandat électif ; nous n’ignorons pas enfin que le référendum du 20 mars 2016 avait consacré la possibilité aux entités indépendantes de se présenter aux élections législatives sous certaines conditions notamment le rassemblement de 0,5 % du total des inscrits en signatures ».

« Cependant, ajoute-t-elle, par presse interposée, des individus se réclamant de l’UNACOIS JAPPO ont récemment déclaré leur décision de participer à ces joutes sous la bannière de notre organisation. Cela est impossible. Nous la condamnons fermement en rappelant à l’endroit de tous les membres, en informant l’opinion et les autorités qu’en son article 1 des statuts de l’UNACOIS, il est stipulé ce qui suit :

« Les discussions et activités politiques et religieuses sont interdites au sein des instances, de même que les discriminations basées sur la race, le sexe, et les convictions idéologiques des membres ».

Ce qui veut dire que tout membre de l’organisation peut mener des activités politiques, s’il le désire en tant que citoyen, mais en dehors des instances de  l’organisation.

On ne peut reprocher à un citoyen d’avoir une ambition politique pour son pays. Cependant, non à la tricherie, à l’intoxication et à l’usurpation.

C’est une bonne chose de voir des opérateurs économiques à l’Assemblée nationale défendre les intérêts des acteurs économiques ou l’économie d’une manière générale, mais la loi et les textes de l’organisation leur interdit d’y accéder sous la bannière d’une entité à vocation apolitique.

Par contre, rien n’empêche à l’organisation de créer un cadre d’échanges en recevant à son siège une à une toutes les listes validées et concourant aux suffrages des sénégalais, donc en compétition, afin de recueillir leur intention par rapport à notre économie. Elle peut demander aux postulants ce qu’ils comptent faire une fois à l’Assemblée nationale. Après cela, une consigne de vote ne peut être donnée, mais tout membre séduit, peut voter la liste de son choix et peut influer sur le vote des autres s’il en a capacité. Cela est un engagement personnel et individuel et non celui de l’organisation.

En un mot comme en mille, aucune liste ne peut participer à des élections à caractère  politique sous le label « UNACOIS JAPPO ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *