facebook

DIASPORA – Les envois des Sénégalais estimés à près de 1000 milliards F Cfa

a euro

Commentaires Société

Des études  récentes révèlent que les transferts d’argent des Sénégalais de l’extérieur sont estimés, en 2015, à exactement 956 milliards de F Cfa.  Les principaux pays de provenance de ces fonds sont la France, l’Italie, l’Espagne  et les Etats Unis.  Les conclusions indiquent que 56% de ces  envois sont destinés à la consommation et 80,2% de ces transferts sont effectués par le circuit formel et 19,8% par le secteur informel.

Chez chiffres sont donnés par le ministre chargé du Budget Birima Mangara lors de la session ordinaire du Conseil économique, social et environnemental, ce jeudi. C’était autour du thème: « Les transferts de fonds des Sénégalais de l’extérieur,  quelles stratégies d’accompagnement pour la croissance économique et la création d’emplois? »

le ministre a estimé qu’il faut asseoir une stratégie qui permette à la diaspora, aux émigrés de participer à la transformation structurelle de notre économie: « Aujourd’hui, nous constatons que ces transferts sont importants, mais vont le plus souvent vers les filets sociaux, la consommation, l’éducation, la santé et il nous faut renverser cette tendance. La renverser, c’est d’asseoir une stratégie qui permette à la diaspora, aux émigrés de participer à l’effort de développement de notre pays et à la transformation structurelle de notre économie », a-t-il soutenu.

Pour cela, rappelle le ministre, « nous avons, dans cette stratégie,  mis en place un certain nombre de dispositifs. Nous avons historiquement la Banque  de l’habitat du Sénégal (BHS) pour capter l’épargne de ces émigrés surtout pour ceux qui choisissent d’aller vers l’habitat social. Nous avons le Fongip, le Fonsis et le Faise qui constituent des instruments de financement et de mobilisation de ces émigrés vers les investissements productifs. Encore, poursuit-il, nous avons en perspective, le Fonga qui est destiné à garantir les investissements de la diaspora. et tout cela, c’est pour permettre de rediriger les flux financiers (des Sénégalais de l’extérieur)  vers les secteurs productifs », a-t-il fait savoir. (…)

Source: Le Soleil

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *