facebook

BAKEL – Une attaque armée à BALLOU fait un mort, des blessés et près de 2 millions f Cfa emportés

a armée

Commentaires Actualité, Avis et communiqués

a kalchLa nuit du dimanche à lundi a été cauchemardesque pour les populations de Ballou, une localité située dans le département de Bakel. Des assaillants lourdement armés  avec des  kalachnikovs ont attaqué une boutique vers 23 heures alors que le propriétaire s’apprêtait à baisser les rideaux . Ils ont tué un jeune homme du nom de Mamadou Sakho plus connu sous le nom de Bécaye, fait deux blessés graves  et  emporté l’équivalent de près de 2 millions de F Cfa, dont des euros et des ouguiya. Les gendarmes positionnés à Aroundou situé à deux kilomètres n’ont pu que constater les dégâts.

Le maire de la commune de Ballou, Cheikhna CAMARA, qui a joint par téléphone soninke.tv, explique que l’attaque a été d’une rare violence avec une soixantaine de balles tirées. Le corps de la victime devrait être transféré à Tambacounda pour une autopsie,  les blessés ont été acheminés au centre de santé de Bakal. Les assaillants, poursuit  le maire, étaient  encagoulés et seraient au nombre de cinq. Ils se sont dirigés vers la frontière malienne après leur forfait, a-t-il précisé.

Le maire lance un appel à l’Etat pour renforcer la sécurité des populations et de leurs biens dans cette zone très exposée.

« Nous avons toujours réclamé le renforcement de la sécurité. La commune de Ballou est frontalière de la Mauritanie et du Mali, un pays où sévissent des bandes criminelles. La commune qui est la plus peuplée du département de Bakel  avec de grosses localités  comme Ballou, Aroundou, Yaféra, Kounghany ou Golmy, est temps à autre cible de cambriolages. Elle  ne dispose que d’une brigade de gendarmerie sous équipée avec un effectif réduit. Nous réitérons une fois encore notre appel à l’Etat pour qu’il trouve une solution rapide à cette situation  très grave. Sinon ça risque de dégénérer et de devenir incontrôlable plus tard », conclue-t-il.

Le secrétaire municipal de la commune, Seydou Kane, sous le choc, abonde dans le même sens. Face à la porosité des frontières où les personnes traversent librement les frontières  des trois pays (Sénégal, Mali, Mauritanie), il invite les populations à être vigilant et à signaler toute présence suspecte. »

Soninke.tv

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *