facebook

HOMMAGE – Pourquoi Bob MARLEY survit à sa mort ! (Par Amadou KANOUTE)

bob 1

Commentaires Actualité, Culture

2017 est une  année symbole pour Bob Marley.  Cette année 36 – 36  marque le 36e anniversaire de la mort de la star planétaire du reggae, décédée en 1981, à l’âge de 36 ans. Auteur-compositeur, son œuvre est marquée par une pensée qui transcende le temps et les générations.

Le 11 mai, est une date gravée dans tous les esprits. Partout dans le monde, dans tous les continents, dans tous les pays, le 11 mai s’impose. La date marque le départ, pour toujours, du corps de Bob Marley, de son vrai nom Robert Nesta Marley. Né le 6 février 1945 à Nine Miles en Jamaïque, il est mort le 11 mai 1981 à Miami, aux Etats Unis, alors qu’il n’était âgé que de 36 ans.

36 ans, après son décès, Bob Marley, auteur-compositeur-interprète, icône universelle, reste  le plus célèbre des chanteurs de reggae et l’un des musiciens les plus écoutés de tous les temps. De son vivant, il a vendu  plus de 200 millions de disques à travers le monde. Aujourd’hui encore, ses œuvres et les produits à son effigie continuent de s’écouler partout dans le monde.

Pourquoi Bob Marley n’est pas mort 36 ans après sa mort?  La réponse se trouve dans sa philosophie de la vie et son engagement dans le travail. Sa vie n’était pas centrée sur le « Moi ». Chez lui l’humain précède le matériel et l’aura. Toute sa vie était bâtie autour de ces valeurs, de cet idéal. Son œuvre était  passion pour l’homme, amour du prochain, attachement à l’unité africaine, combat pour la liberté, l’indépendance, l’égalité des chances et la justice,.Le penseur et philosophe, Bob Marley, a aussi très tôt compris que l’homme ne peut se réaliser et réaliser, véritablement, sans une indépendance d’esprit réelle.  Sa chanson culte, Redemption song, est encore, ce 11 mai, notre coup de cœur.

Dans ce titre phare de l’album Uprising, Bob nous met en garde contre l’esclavage mental. Pour lui, l’esclavage connu par nos aïeux n’est plus d’actualité, celui du monde moderne n’est autre que l’esclavage mental, plus pernicieux. Il estime que chaque personne est responsable pour conquérir sa liberté, personne ne peut le faire à notre place.

L’esclavage mental, dans la pensée de Bob, s’exprime dans les domaines politique, philosophique, culturel et même religieux avec comme illustration aujourd’hui, les groupes du mal comme l’Etat islamique, Boku Haram ou Al Qaida qui drapés du manteau de l’islam sèment la terreur jusque dans les mosquées pour éliminer des innocents et tous ceux qui ne pensent pas comme eux ou refusent d’être comme eux..

Les esclavagistes, l’exploitation de l’homme par l’homme, il en existe aujourd’hui encore. On les trouve dans les anciens pays esclavagistes, mais aussi chez nous. Ils sont dans nos villes, ils sont dans nos villages, ils sont dans nos maisons, ils sont dans les usines, ils sont dans les entreprises.

C’est dire que le combat de Bob Marley est toujours d’actualité.  Ce combat est d’abord individuel avant d’être collectif.

Amadou KANOUTE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *