facebook

Me Aïssata Tall Sall crée OSONS L’AVENIR: «Nous ne sommes ni avec Bennoo ni avec Mankoo »

a aissat

Commentaires Actualité, Société

En conférence de presse ce 17 mai, la maire socialiste de Podor, Aïssata Tall Sall, a fait une grande annonce. Même si ce n’était un secret pour personne. «Le samedi 20 mai 2017, il sera effectivement  lancé le mouvement politique ‘’Oser l’avenir’’, prend-t-elle date. Ce mouvement n’est pas sorti du néant, bien au contraire, il résulte d’une longue et très mure réflexion d’hommes et de femmes. Certains novices en politique, d’autres rompus à la pratique politique, mais tous convaincus qu’une autre voie politique doit être définie et tracée pour le Sénégal.»

Le rendez-vous était initialement fixé au mois d’avril dernier. La disparition de la mère de l’édile socialiste avait retardé l’échéance. Mais l’idée de lancer un mouvement politique a germé dans la tête de ses fondateurs au détour de la reconduction d’Ousmane Tanor Dieng à la tête du Ps, il y a trois ans. La maire de Podor, qui briguait le poste de secrétaire général du Ps, avait subi un revers face à l’actuel patron des Verts.

«’’Oser l’avenir’’ a été porté sur les fonts baptismaux depuis 2014, à la suite des péripéties de renouvellement des nouvelles instances de base du Parti socialiste, rembobine Aïssata Tall Sall. On avait fait le choix de mener le combat à l’intérieur de notre parti, mais certains ont pensé qu’il leur était dur et les dégâts collatéraux non négligeables. Nous avons alors choisi cette voie, celle de la prise en charge de notre destin politique.»

Depuis son avènement, indique son fondateur, ‘’Oser l’avenir’’ essaime dans le pays en «marchant sur les traces de Léopold Senghor». «Nous le savons, le chemin est certes difficile, mais nous sommes conscients qu’elle est la voie la plus appropriée, reprend Aïssata Tall Sall, faisant un clin d’œil appuyé au philosophe danois Sören Kierkegaard. ‘’Oser’’ prendra son courage en main et va s’assumer. Il participera aux élections législatives de 2017 sous sa bannière et en coalition avec différentes forces politiques et sociales de notre pays qui croient qu’un autre Sénégal est possible.»

Prenant ses distances par rapport aux deux principales coalitions («ni de Mankoo ni de Bennoo»), la maire de Podor dégage une troisième voie, «celle-là même de l’assumation de son identité politique, celle-là même qui proposera au Sénégal et aux Sénégalais l’alternative d’un choix clair».

«Notre ambition est de faire renouer les Sénégalais avec la politique dans toute son essence, j’allais dire dans toute sa noblesse, projette-t-elle. Nous pensons que cela est possible et nous y travaillerons avec toutes les forces qui y croient. « Oser l’avenir », conscient de tout cela, remplira sa part de devoir avec courage, avec clarté et avec détermination.»

Seneweb

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *