facebook

BAKEL– Le poste de santé de Aroundou doté d’une ambulance médicalisée

a ambul

Commentaires Actualité, Santé

Après l’inauguration de son nouveau poste de santé il y a un an, le village de Aroundou, situé dans le département de Bakel, a été doté, dimanche dernier, d’une ambulance médicalisée, fruit de la coopération entre la Croix-Rouge sénégalaise et celle italienne. A la cérémonie de réception, le chef de village a demandé à l’Etat l’intégration de l’infirmier-chef dans la fonction publique. La cérémonie s’est déroulée en présence du sous-préfet de l’arrondissement de Moudéry, Mansour Diallo.

Frontalier à la fois du Mali et de la Mauritanie, le village de  Aroundou, niché dans la commune de Ballou (département de Bakel), est trop enclavé. Son accès, en période hivernale relève d’un parcours du combattant, surtout pour les malades. Depuis des décennies, les cas d’urgence sont évacués au district de Bakel, distant d’une quarantaine de kilomètres,  par des véhicules de transport en commun ou par pirogue. C’est dans ces conditions que plusieurs morts ont été enregistrés.

Le poste de santé de Aroundou est construit à hauteur de 99 millions de F cfa grâce aux ressortissants du village établis à l’étranger et au comité de santé. L’ambulance médicalisée est bien accueillie par les populations. Mais, il reste encore d’autres défis à relever. Le plateau technique souffre d’un manque criant en matériels. « Nous avons des locaux, mais pas d’équipements. « Lors de l’inauguration de la structure sanitaire, nous l’avions évoqué. Jusqu’à présent, nous n’avons reçu aucune réaction. Nous demandons à l’Etat de nous appuyer en équipement et en personnel », affirme Diabé Djiméra, l’infirmier chef de poste.  Quant à Boubacar Bathily, l’adjoint au maire de Ballou, il a remercié les bienfaiteurs au nom du chef de village, El Hadj Bavary Oumar Bathily. Il a ensuite demandé aux autorités étatiques d’intégrer l’infirmier chef de poste dans la fonction publique avant de réclamer la construction de pistes de production dans la zone pour faciliter les déplacements.

Mamadou Sakiné (Le Quotidien)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *