facebook

Ce fruit combat le cancer. Il est toujours caché par l’industrie pharmaceutique

Carossol

Commentaires A la Une, Santé

Avouons-le, la nature est très généreuse et elle ne cesse de nous surprendre et nous émerveiller avec ses aliments et leurs bienfaits sur notre santé. Le Guanabana, appelé aussi corossol, en fait partie.

Ce fruit a été utilisé depuis toujours, pour ses vertus anti-cancer et ses effets très bénéfiques pour notre corps. Le Guanabana est très riche en vitamines, en fibres et en d’autres nutriments qui font de lui un excellent remède aux propriétés médicinales insoupçonnées. C’est pour cette raison que de nombreuses compagnies pharmaceutiques s’y intéressent.

Le Guanabana est un fruit connu dans les quatre coins du monde, et c’est la raison pour laquelle on lui attribue diverses appellations selon les différents pays et régions. En Europe et en Afrique, il est connu sous le nom de « Corossol », au Brésil « Graviola », sur l’île de La Réunion « Sapotille », au Royaume-Uni « Soursop », en Espagne « Guanabana » et au Vietnam « Mang-cau ». Découvrez tous les bienfaits de cet aliment, à travers cet article.

Guanabana, le fruit aux multiples vertus

Ce fruit au goût acidulé et sucré, peut dépasser les cinq kilos et mesurer jusqu’à trente centimètres. Il est entouré d’une écorce verte contenant des épines et sa chair pulpeuse est blanche mais contient des graines noires qui sont indigestes. Le Guanabana est très riche en glucides, en fibres, en minéraux et en vitamine C qui facilite l’absorption du fer. Voici bien des raisons qui vous pousseront à le planter dans votre jardin.

Grâce à sa teneur en acides aminés, en vitamines et en minéraux, le Guanabana est un excellent allié thérapeutique naturel. Il permet de lutter contre diverses pathologies et désagréments comme le stress, l’insomnie, la dépression et les troubles nerveux. Le Guanabana est un antibactérien, un antifongique, et un stimulant pour le cœur. Il permet également de nettoyer le foie et tout le corps avec ses propriétés diurétiques et équilibre le taux de glycémie dans le sang. Ce fruit peut être aussi utilisé pour faciliter le transit intestinal et la digestion.

Le Guanabana est devenu célèbre pour ses effets anti-cancer notamment ses pouvoirs préventifs contre le cancer des intestins, du sein, du foie, des ovaires et des poumons. En 1976, le National Cancer Institute a mené une première étude sur les propriétés anti-cancer du Guanabana, et il avait réussi au test. Les feuilles de ce fruit sont très efficaces pour neutraliser les cellules malignes dans le corps. Une autre recherche, effectuée par l’Université catholique de Corée du Sud, vient appuyer cette étude. Les feuilles du Guanabana sont capables de neutraliser les cellules cancéreuses au niveau du côlon sans toucher les cellules saines, contrairement à la chimiothérapie. D’autres études ont également démontré que ces feuilles peuvent prévenir et combattre le cancer de la prostate, du pancréas et du poumon.

Les feuilles du Guanabana, consommées en infusion peuvent lutter contre tous ces types de cancer, elles favorisent aussi la digestion, soulagent la diarrhée et aident à combattre les insomnies et le stress. Ces feuilles, infusées dans de l’eau tiède, peuvent être utilisées comme un pansement pour soulager les brûlures. Mais il est tout de même important de consommer ce fruit avec modération, car il peut altérer la flore intestinale.

Mise en garde :

Les femmes enceintes et celles qui allaitent ne peuvent pas consommer ce fruit. Les personnes atteintes d’affections liées à la circulation sanguine sont également concernées.

Recette d’un jus à base de Guanabana :

Ingrédients :

1 Guanabana

1 jus de citron fraîchement pressé

1 cuillère à soupe de sirop d’érable biologique

Eau

Préparation :

Coupez le Guanabana en deux et essayez de retirer toutes les graines noires. Ensuite, mixez la pulpe avec un peu d’eau (si le jus est très épais) puis passez le mélange dans une passoire fine. Ajoutez ensuite le jus de citron et le sirop d’érable et mélangez bien. Servez-le bien frais.

Par Adam Yoga/Santeplusmag

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *