facebook

Kémi Séba libre

Kémi Séba

Commentaires A la Une, Société

L’activiste franco-béninois, président de l’ONG Urgences panafricanistes, de son  vrai nom Stellio Gilles Robert Capochichi, Kémi Séba, a bénéficié d’une relaxe à l’issu d’un procès au tribunal des flagrants délits de Dakar.

Il était poursuivi par la Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest (BCEAO pour avoir brûlé publiquement un billet de 5 000 F FCA avant d’être arrêté vendredi dernier.

Ainsi, le Tribunal des flagrants délits de Dakar l’a a relaxé en milieu de cet après-midi.

Le président de l’ONG Urgences panafricanistes avait brûlé un billet de 5 000 F CFA en public, le 19 août dernier, lors d’une journée « contre la Françafrique ».

À l’audience, le Parquet a requis une peine de prison de trois mois de prison avec sursis contre Kémi Séba.

Un membre de l’ONG, Bentaleb Sow, qui avait été arrêté en même temps a été également relaxé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *