facebook

42ème semaine nationale de l’alphabétisation: Le numérique au cœur de l’apprentissage

Youssou-Touré-563x640

Commentaires A la Une, Actualité, Education

Le Sénégal veut concilier les langues nationales et le numérique. Le thème de la 42ème Semaine nationale de l’alphabétisation (SNA) qui se tiendra le 08 septembre  dans la commune de Diamniadio est: L’alphabétisation dans un monde numérique.

Le 21e siècle coïncidant avec la révolution numérique que nous convenons d’appeler l’ère du numérique justifie largement la pertinence du thème de cette année, selon un communiqué du Secrétariat d’Etat à l’alphabétisation et à la promotion des langues nationales (SEAPLN).  «Au-delà de ce choix, apparaît un clair souci de poser la problématique de l’intégration du numérique dans les activités d’alphabétisation au moment où les TIC n’épargnent aucun secteur d’activité socio-économique», poursuit le document de presse.

«Le développement fulgurant des TIC a permis de transformer en profondeur l’économie et la société en stimulant l’entreprenariat et l’innovation et en boostant la croissance économique. Dans le domaine de l’éducation, elles facilitent l’accès, le stockage, le traitement et la diffusion de l’information», poursuit le document.

Malheureusement, d’après notre source, le Sénégal accuse beaucoup de retard dans l’utilisation des TIC ; ce qui confirme les propos d’un chercheur: « en Afrique, la facture n’est pas numérique, elle est pédagogique».

Et c’est pour combler ce gap que le gouvernement veut que l’éducation dans son ensemble, le formel et le non formel, s’adapte en intégrant le numérique dans les programmes.

En effet, le Secrétariat d’Etat à l’alphabétisation et à la promotion des langues nationales se dit convaincu  que la révolution numérique facilite les enseignements.

D’où, dit-il, la nécessité de développer une alphabétisation permettant de mieux tirer profit de ces technologies pour accéder à une grande quantité de services nouveaux et de meilleure qualité. D’après lui, la réussite d’une telle ambition devrait nous permettre de disposer de citoyens consciencieux, compétents, imbus de valeurs et artisans de leur propre développement.

En fait, le SEAPLN souligne que l’alphabétisation a toujours été au cœur des préoccupations des pouvoirs publics et a toujours été portée par des précurseurs qui ont œuvré inlassablement avec passion et rigueur pour la hisser au niveau où elle se trouve aujourd’hui.

Mais, dit-il, malgré tous les efforts, le taux d’analphabétisme reste encore très élevé (54,6% en 2013 dont 62,3% chez les femmes, et le montant global du financement en faveur de l’éducation de base des jeunes et des adultes analphabètes demeure très insuffisant (moins d’1% des dépenses publiques de l’éducation nationale alors que la Conférence de Bamako de 2007 sur le financement de l’éducation non formelle recommandait aux Etats de porter ce taux à 3%).

C’est pourquoi, selon le communiqué de presse, l’édition de 2017 mettra l’accent sur la mobilisation de tous les acteurs (les autorités politiques, administratives, académiques et locales, les organisations de la société civile, les universitaires, les opérateurs et personnels de l’alphabétisation, les associations de langues, les écrivains, pour porter le plaidoyer sur le financement de l’alphabétisation.

«La célébration de la Journée Internationale de l’Alphabétisation (JIA), le 08 septembre de chaque année, est une opportunité pour la communauté internationale de montrer l’importance accordée à la lutte contre l’analphabétisme. L’année 2017 constitue alors une occasion particulière pour la communauté internationale de communiquer sur les Objectifs de Développement Durable (ODD), notamment la Cible 4.6 qui recommande d’ici 2030 «… à veiller à ce que tous les jeunes et une proportion considérable d’adultes, hommes et femmes, sachent lire, écrire et compter», explique le document.

Le Sénégal a instauré, depuis 1975, une semaine nationale de l’alphabétisation (SNA). Cette 42ème édition est placée sous le parrainage de feu Amadou Wade Diagne «qui s’est beaucoup investi dans le développement de l’éducation en général et de l’alphabétisation en particulier».

Par Topnews.sn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *