facebook

BAKEL – 22,5 milliards pour la réhabilitation de la route Kidira – Goudiry

a bakeeel

Commentaires Actualité, Vie des communes

Le Sénégal a signé, ce jeudi, à Washington, avec le Fonds koweitien pour le développement économique arabe, un accord de financement de 22,5 milliards de FCfa pour la réhabilitation de la route Goudiry-Kidira, informe un communiqué du ministère.

a bakel koLe ministre de l’Economie, de Finances et du Plan, Amadou Bâ, a signé, hier, avec le Fonds koweitien pour le développement économique arabe (Fkdea), un accord de financement d’un montant de 22,5 milliards de FCfa. Selon un communiqué de la Cellule de communication du ministère, la cérémonie de signature de cette convention a eu lieu, à Washington Dc, en présence d’Abdoulaye Daouda Diallo, ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement et du ministre Conseiller à la Présidence de la République, Abdoulaye Diop. Le communiqué informe que cette enveloppe « est destinée à la réhabilitation de la route Goudiry-Kidira qui est un tronçon important de la route Tambacounda-Kidira-Bakel (corridor Bamako-Dakar) ». La réhabilitation de cet axe, rappelle la note, va permettre « d’assurer un meilleur niveau de service du réseau routier existant pour faciliter l’accès aux capitales régionales et aux pays limitrophes (Mali, Mauritanie, Guinée Conakry), d’améliorer les conditions de trafic et de sécurité des zones traversées et l’accès des populations concernées aux services et équipements sociaux. Mais aussi, d’accroître les échanges commerciaux avec le reste du pays et avec la sous-région ainsi que d’améliorer les activités économiques des zones concernées ».

L’accord va également permettre, au-delà de cette route, d’aménager des ouvrages connexes des pistes de désenclavement, des cases de santé, des forages. Avec ce nouveau financement, le Fonds koweitien vient de dépasser ses engagements lors de la tenue du Groupe consultatif de Paris pour le financement du Plan Sénégal émergent (Pse). Lors de cette rencontre, rappelle le communiqué, le Fonds koweitien s’était engagé à apporter au Sénégal 26 milliards de FCfa pour mettre en œuvre le Plan d’actions prioritaires (Pap) 2014-2018.

Ouvrages connexes, cases de santé et forages
Le ministère de l’Economie note que depuis la tenue de ce Groupe consultatif en février 2014, le montant cumulé des engagements du Fonds koweitien est de 42,5 milliards de FCfa. En valeur relative, il a dépassé de 63% ses engagements. Le ministère de l’Economie, des Finances et du Plan précise que le « Sénégal est le premier partenaire du Koweït en Afrique de l’Ouest ».

A travers ce Fonds, ce pays du Golfe a financé de nombreux projets au Sénégal parmi lesquels les travaux d’élargissement et d’aménagement de la Corniche Ouest à hauteur de 28,2 milliards FCfa avec une contrepartie financière de 6,2 milliards FCfa pour l’Etat du Sénégal ; la construction de la route Matam-Linguère, projet pour lequel le Fonds koweitien a apporté à notre pays un concours de près de 4 milliards de FCfa ; la construction et la réhabilitation de la route Patte d’Oie-Aéroport, y compris l’échangeur du Cices, d’un coût de 14,5 milliards FCfa.

Le Soleil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *