facebook

Mondial 2018 : les « Lions » gonflés à bloc avant d’affronter les « Bafana Bafana », ce mardi 19h30

a sen

Commentaires Actualité, Sports

Les « Lions » du Sénégal, qui accueillent les « Bafana Bafana » d’Afrique du Sud, mardi soir au stade Léopold Sadar Senghor de Dakar, pour le compte de la 6e et dernière journée du groupe D des éliminatoires de la Coupe du monde 2018 de football, ont été gonflés à bloc avant de descendre sur le terrain.

Reçus en audience la veille à la présidence de la République, les joueurs et leurs encadreurs ont eu droit chacun à une prime de qualification d’un montant de 20 millions de francs CFA offerte par le chef de l’Etat.

Après les avoir félicités pour leur qualification pour la Coupe du monde 2018, ce dernier leur a demandé de terminer en beauté. « Gagner proprement », leur a-t-il lancé en direction du match contre l’Afrique du Sud.

Un message reçu 5 sur 5 dans la « tanière » où le mot d’ordre est la gagne. « Notre objectif premier est de rester invaincu dans ces qualifications », a déclaré le milieu de terrain Cheikh Ndoye.

Avec trois victoires et deux matchs nuls, le Sénégal (11 pts) a déjà assuré sa qualification devant le Burkina et le Cap-Vert (6 pts chacun) et l’Afrique du Sud (4 pts).

Après la qualification acquise vendredi dernier à Polokwane à l’issue de la victoire sur les Bafana Bafana » (0-2) en match de la 2e journée à rejouer, les «Lions » veulent conclure en beauté devant leur public. « Pour que la fête soit belle, il faut qu’on arrive à faire un bon match, qu’on arrive à gagner le match », insiste le coach Aliou Cissé.

Gagner ces retrouvailles avec l’Afrique du Sud permettrait également au Sénégal de sécuriser sa qualification. L’un de ses challengers, le Burkina, ne désespère pas de voir le Tribunal arbitral du sport (TAS) qu’il a saisi invalider la décision de la FIFA de faire rejouer le match Afrique du Sud – Sénégal comptant pour la 2e journée éliminatoire.

« Je dirai que le Sénégal n’est pas encore qualifié parce qu’il y a un recours au niveau du TAS et il faut le respecter », a argué le président de la Fédération burkinabè (FBF), Sita Sangaré, samedi dernier au cours d’une rencontre avec les supporters. « Le TAS n’a jamais dit qu’il avait tranché. Il nous a dit que notre recours était recevable et mieux, celui déposé par l’Afrique du Sud est également recevable. Ces deux recours seront examinés au même moment, au plus tard le 1er décembre », a-t-il poursuivi.

Disputé et remporté 2-1 par l’Afrique du Sud, il y a un an, ce match comptant pour la 2e journée éliminatoire, a été reprogrammé par la FIFA à la suite de la suspension à vie de l’arbitre, coupable de « manipulation » du résultat.

En cas d’issue favorable, tout serait relancé dans ce groupe D. En effet, une victoire d’un écart de 3 buts face au Cap-Vert ce mardi Ouagadougou combinée à une défaite du Sénégal sur son terrain devant l’Afrique du Sud propulseraient les « Etalons » au… Mondial 2018.

Une perspective dont les Sénégalais ne veulent pas entendre parler. Le comité des supporters a appelé à une grande mobilisation pour pousser les « Lions » à la victoire.

Ce match se jouera sans leur maître à jouer, Sadio Mané, suspendu pour cumul de cartons jaunes et légèrement blessé. Il est rentré à Liverpool depuis dimanche.
APA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *