En effet, l’ouléma Abdullah Al-Mutlaq a déclaré au cours d’une émission télévisée que “plus de 90 % des pieuses femmes musulmanes dans le monde ne portent pas d’abaya, ajoutant : “Nous ne devrions donc pas imposer son port en Arabie Saoudite.

En Arabie saoudite, la loi oblige les femmes à porter une abaya dès qu’elles sortent en public, une des nombreuses restrictions qui leur sont imposées dans ce royaume régi par une version rigoriste de l’islam.

Elles doivent aussi solliciter l’autorisation d’un membre masculin de leur famille proche pour des démarches de la vie quotidienne: intervention médicale, voyage à l’étranger, études…

Mais Ryad a commencé à assouplir sa politique, annonçant que les femmes auront l’autorisation de conduire cette année et leur permettant d’assister à des événements dans trois stades du pays.

Le gouvernement saoudien n’a pas réagi aux propos du religieux sur les abayas, les premiers de ce type de la part d’un dignitaire d’un tel rang.

Les commentaires de cheikh Mutlaq ont par contre suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux, dont celles d’autres religieux approuvant son point de vue.

Soninke.tv avec l’Express