Le Maroc rompt ses relations diplomatiques avec l’Iran

Commentaires International

Rabat accuse Téhéran de soutenir militairement le Polisario. Une rupture de plus dans le feuilleton des relations diplomatiques mollahs.s avec le régime des mollahs

Le Maroc a rompu ses relations avec l’Iran, selon le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita. Dans un communiqué publié ce mardi 1er mai, ce dernier a motivé cette décision par le soutien militaire apporté par l’Iran, via son allié le Hezbollah, au Front Polisario, mouvement indépendantiste du Sahara occidental. 

 » Le Maroc a des preuves irréfutables sur ce soutien militaire », a déclaré le ministre à l’agence officielle MAP. Rabat soutient que l’Iran et son allié le Hezbollah auraient entraîné des combattants sahraouis et leur auraient fourni des armes.

Des accusations démenties par Téhéran ce mercredi 2 mai. « Nous rejetons la mise en cause de la diplomatie marocaine, qui sont fausses », a réagi les Affaires étrangères iraniennes. Le Hezbollah libanais a lui aussi dénoncé « ces allégations » dans un communiqué publié hier, quelques heures après l’annonce marocaine. « Il est regrettable que le Maroc nous adresse ces accusations sans fondement sous la pression des USA, d’Israël et de l’Arabie saoudite », a-t-il indiqué à l’AFP. Il trouve que la diplomatie marocaine « aurait dû trouver un argument plus convaincant pour rompre ses relations avec l’Iran ».

Jeune Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *