Hivernage à Bakel: la commune de Ballou dans le désarroi

Commentaires Plus loin avec

Soninke.tv – La piste qui relie Kounghany à Ballou en passant par Golmy, Yaféra et Aroundou est encore coupée du reste du pays. La population est prise en otage pour la  n-ième fois. Les déplacements se font difficilement. Il faut beaucoup de temps et s’armer de beaucoup de courage pour faire les quelques kilomètres qui séparent les 11 villages de la commune et entre ces villages et la capitale départementale Bakel. La route est coupée à hauteur de Kounghany et d’Aroundou. Les déplacements sur le même trajet  se font alternativement à pieds, en voiture et en pirogue, dans des conditions très risquées, tellement la route est cahoteuse. Chaque saison des pluies c’est le même calvaire.

a balou 2

Le quotidien dakarois  L’Obs revient dans son édition de ce vendredi 27 juillet 2018 sur les difficultés persistantes dans cette commune de 35 000 habitants qui paye ses impôts, a construit et équipé elle-même, à hauteur de plusieurs centaines de millions de francs CFA,  ses infrastructures socio-économiques de base (écoles, collèges, lycées, postes de santé, bureaux de poste, grandes mosquées, etc.). Les populations ne cessent de courir derrière l’Etat pour la réhabilitation et le bitumage de la piste longue de 40 kilomètres seulement.

a routDans le journal, un jeune habitant de la zone parle d’un autre danger qui hante le sommeil des populations dès les premières pluies de la saison: « Chaque année, affirme-t-il, nous enregistrons des cas de noyades soit dans ces rivières ou dans les eaux du fleuve Sénégal. »

La commune de Ballou frontalière du Mali et de la Mauritanie, n’en peut plus de cette situation qui perdure. Elle menace, selon le correspondant de L’Obs, de barrer la route nationale si l’Etat ne vient pas à son secours. Car, trop c’est trop, estiment ces populations. Selon elles, des promesses sont faites avec les programmes en place, mais rien n’est encore fait. »

Soninke.tv avec l’Obs et Coly Sow (Facebook) pour les photos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *