Mobilité urbaine – Après le Ter, l’Etat lance le Brt entre Guédiawaye et le Centre ville pour 296 milliards F Cfa

Commentaires Actualité, Plus loin avec

Seul projet transport inscrit au titre des engagements du Sénégal dans le cadre de l’accord Climat de Paris, doté d’une enveloppe de 296 milliards de francs Cfa, le projet de Bus rapid transit (Brt) est attendu pour régler une grande partie des problèmes de mobilité à Dakar.

L’agglomération de Dakar concentre 23 % de la population sénégalaise, 50 % de celle urbaine et 66 % de l’activité économique du pays. Il y a, aujourd’hui, 324 000 véhicules en circulation, soit 72 % du parc automobile, avec une croissance de 10 % par an. Pour faire face, l’Etat vient de lancer le projet Bus rapid transit (Brt). Avec un financement de 296 milliards de francs Cfa, ‘’il ambitionne d’apporter une réponse structurelle à la situation, en proposant une offre de transport capacitaire à même de satisfaire la demande importante des populations’’, explique le ministre des Transports terrestres, Abdoulaye Daouda Diallo. Le ministre présidait, hier, le lancement de ce projet.

Sur un linéaire de 18,3 km reliant les villes de Dakar à Guédiawaye, le Brt va, ainsi, desservir 14 communes en réduisant le temps de parcours de 90 à 45 minutes. Avec, selon le ministre des Infrastructures, des conditions de sécurité, de confort, mais surtout de régularité. ‘’Outre la réalisation d’infrastructures, il est prévu une restructuration globale du réseau de transport public accompagnée de réformes majeures pour la modernisation du système de transport de la capitale, afin de répondre aux normes d’une économie compétitive et moderne’’, a-t-il ajouté.

Enquêteplus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *