Assida Traoré, auteure: « Mon voyage chez les Soninkés »

Commentaires Actualité, Culture

Soninke.tv – Assida Traoré, Franco-sénégalaise d’origine soninké, se dévoile dans une interview exclusive accordée à Soninke.tv. L’auteure de « Mon voyage chez les Soninkés » et de « Mamady fête l’Aid », née en France, est originaire de Galladé et mariée à Golmy, deux localités du département de Bakel.  Assida a grandi sous l’aile protectrice de parents émigrés qui l’ont  couvée et inculquée des valeurs universelles fortes. Elle a beaucoup voyagé à travers l’Europe, l’Afrique et l’Asie pour découvrir d’autres cultures.  Ces découvertes l’ont enrichie d’où sa reconnaissance à l’endroit de ses parents qu’elle « remercie de (lui) avoir transmis les valeurs du soninkaxu car cela a favorisé (son) ouverture d’esprit et facilité l’apprentissage pour les langues vivantes à l’école. » Assida s’est consacrée à l’écriture bilingue  pour justement créer un lien entre le passé et le présent pour aider à l’encrage des valeurs sociétales d’ouverture et de progrès chez les enfants dès le bas-âge. En une année, la jeune auteure a produit deux ouvrages avec « Wagadou Jeunesse », la Maison d’édition qu’elle a elle-même mise en place pour combler un vide. « J’ai voulu éveiller (mon enfant) au bilinguisme dès le bas-âge. Naturellement, je me suis tournée vers les livres jeunesse français-soninké. N’ayant pas trouvé dans le commerce j’ai décidé de les écrire. J’ai été voir des éditeurs au salon du livre. Ils ont trouvé le projet génial mais compliqué. Alors j’ai monté ma propre édition qui se nomme Wagadou jeunesse en hommage à l’empire du Ghana (Wagadou en Soninké).

Les deux premières livres qu’elle a publiés Mamady fête l’Aid et Mon voyage chez les Soninkés, sont, affirment Assida, « une façon de relier parents venus d’ailleurs et leurs enfants nés dans les pays d’accueil. Mais également faire connaître au reste du monde nos cultures au-delà des clichés pour favoriser la cohésion sociale ».

Assida Traoré a posé des jalons forts pour les Soninkés et le soninkaxu. Mais que de sacrifices pour cette jeune auteure et éditrice.  Son projet innovant exige beaucoup de moyens. Elle a  besoin du soutien de tous, à commencer par la communauté pour développer ce mode d »écriture et que ces types de livres instructifs pour les enfants ne soient plus une exception.

L’interview d’Assida Traoré sera en ligne le samedi 13 octobre 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *