Hydrocarbures: Macky Sall « De grâce que ceux qui ne savent pas aillent s’informer » 

Commentaires A la Une, Actualité

Macky Sall porte la réplique à ses détracteurs qui critiquent les contrats pétroliers, gaziers et miniers signés par l’Etat du Sénégal avec les compagnies étrangères. Le président de la République a effet profité de la conférence sur la transparence de la propriété effective organisée par l’Itie (Initiative pour la transparence dans les industries extractives », ouverte hier, pour parler de la question. « Dans le domaine des hydrocarbures et c’est là où j’invite d’ailleurs l’Itie a encouragé le débat mais il faut un débat sérieux, objectif. Lorsqu’on peut se permettre dans un pays aussi démocratique que le Sénégal où la presse est libre, l’expression est libre, comme ça d’écrire un ouvrage ou de publier dans les réseaux sociaux que le gouvernement a fait perdre à son pays 100 milliards de dollar dans une opération alors que nous sommes en phase d’exploration » a t-il dénoncé.

Sans doute une attaque à Ousmane Sonko qui a publié l’ouvrage intitulé, ‘Pétrole et gaz du Sénégal: Chronique d’une spoliation » mais aussi aux nombreux sénégalais qui alimentent le débat sur facebook et autres. Il explique: « Il est clair que dans la phase d’exploration et même de développement il n’y a pas de taxe. C’est le code pétrolier qui le dit et pendant des mois le pays est tenu en haleine sur de faux problèmes pour prétendre qu’on a vendu le pays à des compagnies ». Cependant, le chef de l’Etat s’est dit ouvert à un débat objectif, transparent. Mais pour lui, « il faut qu’il soit un débat outillé, un débat où les gens qui parlent, ils savent de quoi ils parlent. Parce que c’est trop sérieux le pétrole, le gaz, les mines pour qu’on se permette tous les matins d’occuper les médias sur des considérations complètement fallacieuses ». Pour ce faire, le président de la République fait une demande. Il dit: « ceux qui ne savent pas d’abord aillent s’informer »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *