EDUCATION – Gorgui Faye, lauréat du Grand prix du chef de l’Etat pour l’enseignant

Commentaires Culture

Gorgui Faye, Directeur d’école non déchargé à l’école élémentaire de Cobongoye, affiliée à l’Inspection de l’Éducation et de la Formation de Dioffior, dans la région de Fatick (centre), a été choisi comme lauréat de la deuxième édition du Grand Prix du chef de l’Etat pour l’enseignant pour le compte de l’année 2018, a constaté APA.

M. Faye a obtenu 90,21 points sur 100 devant Mme Assyatou Koïté (85,26pts/100), Institutrice de deuxième classe à l’école élémentaire Diyabougou Sakho de Bakel (Tambacounda/centre) et Mlle Fatoumata Faty (81,30pts/100), professeur d’histoire et de Géographie au Collège d’Enseignement moyen général Fodé Kaba Doumbouya de Sédhiou (sud).

Ces dernières ont respectivement hérité du premier et du second prix d’encouragement, doté d’un montant de 5 millions de FCFA, là où Gorgui Faye a reçu un chèque de 20 millions de F CFA des mains du chef de l’Etat, Macky Sall, qui a salué l’engagement exemplaire de cet enseignant modèle né le 13 décembre 1969 à Dioffior (centre).

Gorgui Faye, qui « s’est singularisé par son engagement auprès des populations, ses multiples initiatives et sa connaissance fine des textes réglementaires régissant le système éducatif », succède ainsi à Assane Ndiaye (lauréat de la 1ère édition).

Avec 26 années passées dans l’enseignement à Cobongoye, M. Faye bénéficie d’une grande aura auprès des populations de ce village avec qui il a scellé un pacte moral, celui d’être à leur service.

Ainsi, a-t-il été à l’origine de plusieurs actions qui ont changé le quotidien des populations de Cobongoye.

Gorgui Faye a par exemple initié des activités péri et parascolaires dans la localité, dont le fonctionnement de la Cellule d’Animation pédagogique, la mise en place de la bibliothèque scolaire, l’instauration d’un partenariat « gagnant-gagnant » avec l’Association française « JOKKO AK SALOUM », a-t-on appris à travers un film documentaire diffusé sur le lauréat.

Grâce à ce partenariat, l’école et le village disposent d’un bloc administratif fonctionnel, de cinq salles de classe construites en remplacement des abris provisoires, d’un logement des enseignants, d’un mur de clôture, d’un jardin fruitier d’un hectare, d’une case des Tout-petits, d’une case de santé, d’un moulin à mil et d’un magasin de stockage de céréales entre autres, a, par ailleurs, révélé le film.

Selon un document remis à la presse, ces réalisations « désintéressées » prouvent qu’il a été attentif aux recommandations de sa mère qui, en 1992, lui confiait : « Comporte-toi comme un citoyen modèle de Cobongoye car, ton destin et celui de ce village sont étroitement liés ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *