La Cour suprême confirme la condamnation de Khalifa Sall à 5 ans de prison

Commentaires Actualité, Société

La Cour suprême a confirmé jeudi la condamnation à cinq ans de prison du maire de l’ex-maire de Dakar Khalifa Sall. L’ancien ministre socialiste, poursuivi notamment pour escroquerie sur deniers publics portant sur 1, 8 milliard de francs CFA, dans le cadre de la gestion de la caisse d’avance de sa mairie, avait introduit plusieurs recours devant cette juridiction. Le Tribunal correctionnel de Dakar l’avait condamné en première instance à cinq ans de prison, le 30 mars dernier. Une peine confirmée en août dernier par la Cour d’appel de Dakar  M. Sall, visé en même temps que 7 autres de ses collaborateurs, ainsi que ses avocats, s’étaient retirés du procès pour protester contre la décision du président de la Cour d’appel de Dakar de joindre au fond du dossier les exceptions de nullité qu’ils avaient soulevées. Le juge Demba Kandji avait rejeté les demandes d’annulation de la procédure, basées notamment sur un arrêt de la Cour de justice de la CEDEAO, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest. La juridiction communautaire, saisie par les avocats de Khalifa Sall, avait estimé dans son arrêt que les droits de l’édile de Dakar à un procès équitable, à la présomption d’innocence et à l’assistance d’un conseil lors de la procédure avaient été violés. Suite à sa décision de se retirer du procès, Khalifa Sall avait fait publier une déclaration pour expliquer sa position et annoncer en même temps sa candidature à la présidentielle de février prochain.  Ces partisans et sa défense ont toujours mis cette procédure sur le compte de l’adversité politique, Khalifa Sall étant vu comme un adversaire potentiellement sérieux pour le président Macky Sall, en quête d’un second mandat.
Source: Aps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *