Affaire Khalifa Sall- Mamadou Badio Camara porte la réplique à la défense

Commentaires Actualité, justice

La Cour suprême a traité le dossier Khalifa Sall dans les délais requis par la loi. C’est la conviction de son premier président. Mamadou Badio Camara répond ainsi aux avocats de l’ex maire de Dakar qui estiment que l’affaire a été jugée dans la « précipitation » «Les contentieux concernant des personnes en détention ont toujours fait l’objet d’un traitement urgent et prioritaire sur les affaires dans lesquelles les plaideurs sont en liberté, attendent à la maison ou vaquent à leurs occupations. Ainsi, le fait de juger une affaire pénale, impliquant des détenus, dans un délai d’environ quatre mois, après le prononcé de la décision attaquée, n’est ni précipitée, ni accélérée. Bien au contraire, en d’autres circonstances, on aurait pu considérer que ce délai est excessif. Peut-on attendre d’une Cour suprême, qu’elle juge des condamnés à l’emprisonnement ferme postérieurement à l’expiration de leur peine. Evidemment non. Ce serait même une faute lourde au regard des règles de discipline et de déontologie», dit-il.

Par ailleurs, il a apporté son soutien à ses collègues du Conseil constitutionnel qui sont attaqués par certains après la validation des parrainages. Le chef de l’Etat, Macky Sall a mis en garde les auteurs en indiquant que force restera à la loi. C’était à ce matin à l’occasion de la rentrée solennelle des cours et tribunaux 2018-2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *