Reconstruction de Notre-Dame : deux familles donnent 300 millions d’euros (environ 200 milliards F Cfa)

Commentaires A la Une, Actualité

Le feu à peine éteint, les larmes à peine séchées, se pose maintenant la question de la réfection de la cathédrale Notre-Dame, endommagée par le terrible incendie qui s’est déclaré lundi soir. « Le pire a été évité même si la bataille n’est pas encore totalement gagnée », a déclaré le chef de l’Etat sur le parvis de l’édifice sinistré. « Cette cathédrale, nous la rebâtirons », a-t-il promis.

Déjà, plusieurs initiatives de financement se sont manifestées. La Fondation du Patrimoine lancera mardi une collecte nationale. Des internautes ont aussi créé des cagnottes en ligne, en France et aux Etats-Unis. Les plateformes gérant ces cagnottes ont assuré qu’elles veilleraient à ce que les fonds soient bien versés intégralement à leurs destinataires.

Le groupe LVMH, leader dans l’industrie du luxe, et la famille Arnault ont annoncé ce mardi un « don » de 200 millions d’euros au fonds dédié à la reconstruction de Notre-Dame, après le gigantesque incendie qui a ravagé la cathédrale lundi.

« La famille Arnault et le groupe LVMH, solidaires de cette tragédie nationale, s’associent à la reconstruction de cette extraordinaire cathédrale, symbole de la France, de son patrimoine et de son unité« , écrivent-ils dans un communiqué transmis à l’AFP.

Bernard Arnault est actuellement le PDG du groupe. Selon le classement Forbes 2018 des plus grosses fortunes françaises, le septuagénaire est la plus importante fortune personnelle du pays, avec quelques dizaines de millions d’euros d’avance sur François Pinault.

La famille Pinault déboque 100 millions d’euros

« Cette tragédie frappe tous les Français et bien au-delà tous ceux qui sont attachés aux valeurs spirituelles. Face à un tel drame, chacun souhaite redonner vie au plus vite à ce joyau de notre patrimoine », écrit son président François-Henri Pinault, dans un communiqué transmis à l’AFP.

« Mon père (François Pinault, NDLR) et moi-même avons décidé de débloquer dès à présent sur les fonds d’Artemis une somme de 100 millions d’euros pour participer à l’effort qui sera nécessaire à la reconstruction complète de Notre Dame », conclut le président d’Artemis et du groupe de luxe Kering.

Autodidacte, François Pinault, 82 ans, a été l’un des plus puissants entrepreneurs de la France, à la tête de la troisième fortune de France, avant de devenir un influent collectionneur d’art contemporain. Artemis, bras armé de son empire, fondée en 1992, est dirigée par son fils François-Henri depuis 2003.

Avec LeParisien et rtbf.be

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *