Algérie : décès de Abassi Madani, l’ancien chef du Front islamique du Salut (FIS),

Commentaires Actualité, International

L’ancien dirigeant du FIS dissout, Abassi Madani est décédé, ce mercredi 24 avril, à l’âge de 88 ans à Doha au Qatar des suites d’une longue maladie, a annoncé la chaîne « El Magharibia » appartenant à son fils.

L’ex-leader des islamistes en Algérie durant les années 1980, et président du Front islamique du salut (FIS) Abassi Madani est décédé à l’hôpital de Doha au Qatar, où il a choisi de s’exiler après sa libération anticipée de prison, en 2003, par l’ancien président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

Abassi Madani né le 28 février 1931, à Sidi Okba près de Biskra, est un homme politique algérien, il fut le cofondateur et le président du Front islamique du salut en Algérie en compagnie de Ali Benhadj. Après l’indépendance de l’Algérie en 1962, Abassi Madani a milité au sein du Front de libération nationale jusqu’à la fin des années 1970.

Il fonde en février 1989, en compagnie d’Ali Benhadj, le Front islamique du salut (FIS), une formation politique militant pour la création d’un État islamique qui est à l’origine de la décennie noire en Algérie (une guerre civile qui aurait fait 200 000 morts selon le bilan officiel). Il a été incarcéré le 30 juin 1991 à la prison de Blida et condamné par la Cour militaire de Blida à douze ans de prison le 15 juillet 1992. Selon des sources médiatiques, Abassi Madani souffrait depuis plus d’une année de graves problèmes de santé.

Observalgerie.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *