Ousmane Tanor Dieng inhumé à Nguéniène son village natal

Commentaires Actualité, Avis et communiqués

Soninke.tv – Le Secrétaire général du Parti socialiste a été inhumé ce mercredi à Nguédiène, son village natal, dans la région de Thiès. Il était accompagné à son dernier demeure par le Président de la République, Macky Sall, qui avait à ses côtés son homologue malien Ibrahim Boubacar Keïta dit IBK et plusieurs autres personnalités politiques.
« Nous avons perdu un homme d’une dimension exceptionnelle », a dit Macky Sall.
« Ce jour est triste parce que nous venons d’accueillir et nous allons l’accompagner jusqu’à sa dernière demeure, notre regretté fils. C’est un homme qui ignorait jour de repos et férié », a témoigné le chef de l’Etat sénégalais.
L’ancien président du Haut Conseil des Collectivités territoriales (HCCT) a eu « un parcours exceptionnel d’homme d’Etat. Travailleur méthodique, sobre et discret », selon Macky Sall.
« Il avait de la retenue parce qu’il connait l’éthique. Tanor était un homme politique de grande valeur. Il était courtois et serein à tous les instants et sa dignité jamais prise à défaut dans le pouvoir et dans l’opposition. Il avait une autre vision de la politique. Il respectait l’adversaire et les intérêts supérieurs de la Nation », a rappelé Macky Sall.
Le président de la République a affirmé que depuis son compagnonnage avec l’ancien Secrétaire général du Parti socialiste (PS) en 2009 puis au sein de Benno Bokk Yakaar (BBY), ce dernier est resté « un partenaire fidèle et honnête ».
Macky Sall a élevé l’ancien président du HCCT au grade d’Officier dans l’Ordre national du Lion et l’une des sphère ministérielle de Diamniadio portera son nom.
L’ancien président de la République, Abdou Diouf, est annoncé à Dakar dans les prochaines heures pour aller présenter ses condoléances à la famille du défunt.
Ousmane Tanor Dieng  a été directeur de cabinet ensuite ministre d’Etat, chargé des Services et Affaires présidentielles d’Abdou Diouf, auquel il avait succédé à la tête du PS après la défaite de cette formation politique à l’élection présidentielle de février-mars 2000. Ousmane Tanor Dieng, président du HCCT par Macky Sall, dirigeait cette institution de 2016 à sa mort survenue, lundi, en France où, selon son entourage, il se faisait soigner depuis des mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *