Brexit – Le Premier ministre britannique promet une sortie de l’Union européenne le 31 octobre

Commentaires International

Le nouveau premier ministre britannique veut un Brexit au 31 octobre « coûte que coûte ». Pour pousser les Vingt-Sept à renégocier, il a nommé une équipe de Brexiters durs au gouvernement.

Boris Johnson est devenu mercredi 24 juillet le 55e premier ministre britannique. Après avoir été élu mardi chef du parti conservateur, il a été invité mercredi après-midi par la reine à former un nouveau gouvernement à la suite de la démission de Theresa May. À peine nommé, une tâche urgente l’attend : le Brexit. Pour la concrétiser, l’ancien maire de Londres n’a pas lésiné sur les moyens. Mercredi soir, il avait déjà pourvu l’intégralité des postes de son gouvernement. Et celui-ci ne fera plaisir qu’aux partisans d’une rupture brutale avec l’Union européenne.

Afin de sortir de l’impasse actuelle sous les hourras, Boris Johnson a en effet opté pour la confrontation avec les dirigeants européens. Son objectif : « concrétiser le Brexit avant le 31 octobre coûte que coûte », si possible avec un accord avec les Vingt-Sept. En attendant, « il est vital que nous nous préparions à la distante possibilité que Bruxelles refuse de négocier plus en avant et que nous soyons forcés de sortir de l’UE sans accord ». Il entend ainsi prouver aux Européens qu’il ne bluffe pas afin de les pousser à renégocier l’accord trouvé avec Theresa May.

La Croix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *