Refondation du Pds : Alliance Suqali Soppi engage la bataille de la légalité

Commentaires A la Une, Actualité, Politique

En conférence de presse hier, Me El hadji Amadou Sall, Oumar Sarr, Babacar Gaye, Alinard Ndiaye, Ahmeth Fall Braya… ont bandé les muscles et s’engagent le combat pour gagner la bataille de la légalité contre Me Wade et son fils et ses amis qui, disent-ils « pour avoir violé les textes du Parti démocratique sénégalais (Pds) ».

Le dernier remaniement du Pape du Sopi semble être un acte de trop pour Oumar Sarr et compagnie. «Les dernières décisions portant remaniement et  mise en place d’un nouveau secrétariat font lisières de la réglementation du Pds dont elles violent les statuts en créant un collège de secrétaires généraux adjoints et de secrétaires nationaux, qui aux allures d’un miroir auw alouettes n’existent que dans l’esprit des putschistes. (…) font-ils savoir. Ainsi, ils estiment que « le moment semble venu pour les militants et les responsables du Parti démocratique sénégalais (Pds) d’exprimer leur attachement à l’idéologie libérale, sociale et démocratique dans la perspective d’assurer l’indépendance et l’unité nationale les énergies et donner à notre pays la place que lui assignent le travail et le mérité de ses enfants. C’est aussi le moment le moment de transformer notre grand parti, si poussif aujourd’hui, pour qu’il devienne ce qu’il n’aurait jamais cessé d’être, c’est-à-dire une alternative formidable, un outil pour éduquer aux valeurs libérales, sociales et démocratiques pour créer un espace où les idées s’affrontent librement sans aucune entrave  liée à la famille, au clan ou aux amis et assurer à notre peuple une libération par le travail et la réussite par le développement. Nous devons assurément refonder notre parti pour qu’il redevienne à nouveau cet outil».  Oumar Sarr et compagnie  donnent ainsi le ton parce que convaincus d’être dans la légalité. Et, un façon de dénoncer les décisions unilatérales de Me Abdoulaye, son fils et son camp en violation flagrante des articles 21, 22 et 32 des textes du Pds. « Seul le bureau politique peut procéder à des modifications provisoires. Cela dit, nous allons nous battre pour que les lois du parti soient respectées. Nous ne reculerons pas sur les questions de la bataille politique de la légalité. Nous allons nous organiser à tous les niveaux pour faire respecter la légalité car nous l’avons avec nous », déclare Oumar Sarr devant des militants libéraux en liesse. Requinqué Oumar Sarr d’ajouter, «nous nous sommes constitués en alliance pour mener ce combat car les postes qui sont pourvus dans ce secrétariat national ne sont pas prévus par les textes du Pds qui est toujours dirigé par un Comité directeur ». A cet effet, Ouma Sarr, Me El Hadji Amadou Sall et Babacar Gaye et cie engagent tous les militants du Pds dans ce combat pour la légitimité. « Nous allons faire une descente dans tous les 45 départements du Sénégal pour parler avec tous les militants et sympathisants », promet Oumar Sarr, lui qui se considère toujours comme le secrétaire national adjoint du Pds. « Les signataires de l’Alliance Suqali Soppi invitent les militants, les responsables, les sympathisants ainsi que tous ceux qui croient au libéralisme social et démocratique quels que soient leurs choix lors de la dernière élection présidentielle à les joindre pour défendre la liberté et ouvrir au peuple sénégalais le chemin de l’audace, de l’indépendance et du développement. Egalement, ils appellent à s’organiser d’ores et déjà, dans tous les départements, les communes, les quartiers et les villages, dans les fédérations, les sections, et les secteurs et au niveau de la diaspora pour la défense et la refondation du Parti démocratique sénégalais (Pds) en ravivant les valeurs d’un compagnonnage sincère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *