Routes de Bakel, Tamba et du Fouta: la réponse du Ministre des Transports Omar Youm

Commentaires Actualité, Vie des communes

Soninke.tv reprend in extenso la réaction du Ministre en charge des Transports lors de sa visite de terrain effectuée ce week-end dans les régions de Matam et de Tambacounda pour constater l’état d’avancement des travaux des routes très dégradées dans ces deux régions frontalières du nord et de l’est du Sénégal.Les populations du département de Bakel organisent une marche de protestation ce lundi 26 août pour dénoncer le manque d’infrastructures. Voici le post du Ministre:

Populations du Fouta, de Matam je suis venu vous apporter les remerciements et les félicitations du PR Macky SALL Pour votre brillante contribution à sa réélection.
En venant ici j’ai pu mesurer combien vous avez eu raison de le relire en lui donnant un 2e mandat afin de lui permettre de poursuivre les importants chantiers engagés pour la prospérité durable du Sénégal.
Le désenclavement de l’Ile a Morphil sur 209 Km est engagé, le taux de réalisation est de 80%.
Ndioum-Ourossogui-Bakel est engagé pour 337 Km de route bitumée.
Je ne parle pas des travaux connexes portant sur des pistes de production, de construction de salles de classe, de cases de santé, de forages et de distribution de moulins.
Au total c’est 596 km de routes revêtues pour un coût de 300 milliards de F CFA.
Ces travaux de cette envergure n’ont jamais été engagés dans cette zone depuis les indépendances.
Ils sont engagés partout au Sénégal. En venant ici je suis passé par Tamba pour faire la route jusqu’à Salemata sur 234 Km réhabilités à plus de 75%. J’ai fait également Tamba-Bakel dont les travaux sur 185 Km/250 km sont engagés. A la fin de ces travaux sur 800Km sur le corridor Nord Dakar-Bamako le Sénégal disposera d’un tissu routier de grande qualité et 600 km sur le corridor Sud Dakar-Bamako.
C’est énorme!
Ne laissons donc pas la manipulation prendre place sur la réalité. Laissons aux faibles, aux ignorants leur seule arme la manipulation et la raillerie. Faisons ce que nous savons faire de mieux répondre aux préoccupations des populations et ce, dans le cadre d’une gouvernance faite d’écoute, de respect et de proximité a l’égard des populations. Le désenclavement du Dande Mayo fera l’objet d’un programme minutieusement étudié avec une implication des acteurs locaux sous la supervision de l’Administration territoriale pour favoriser l’exploitation du riche potentiel de la Vallée. Dans 10 jours le Directeur des routes, les services régionaux et la Direction générale de l’Ageroute seront sur place pour revoir le tracé et les pistes connexes permettant un désenclavement optimal. Cet avant-projet sera discuté avec toutes les parties prenantes dans le cadre d’un CRD avant d’être soumis au Président de la République.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *