Doing business : Le Sénégal dans le top 16 des économies les plus performantes d’Afrique

Commentaires A la Une, Actualité, Economie

La Banque mondiale a procédé hier au lancement de la 17ème édition du rapport du Doing business. C’était en présence des représentants du ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération internationale et du ministère des Finances et du Budget ainsi que le Directeur général de l’Agence pour la promotion des Investissements (APIX).

« Le Sénégal obtient un score de 59,3 %. Cent (100) est la meilleure performance au niveau global. En comparaison avec les rapports antérieurs, le score du Sénégal est de 54,4. C’est-à-dire qu’il ya une réelle progression. Le Sénégal passe de la 141ème place à la 123ème place soit un bond de 18 points. Ce score de 59,3% dans le rapport du Doing business 2020 doit au Sénégal la 123ème place. Ce qui le place à la 16ème place des pays ayant entrepris plus de réformes en Afrique subsaharienne »,  a, d’emblée, précisé Maria Antonio Quesada Gamez, la présentatrice du rapport sur le Sénégal.

Selon le rapport, la meilleure performance du Sénégal est obtenue avec la création d’entreprises. Dans cet indicateur, le Sénégal obtient un score de 91, 2% mais aussi le raccordement de l’électricité et l’obtention des prêts. Ce qui le (Sénégal) place  dans le top 16 des pays ayant fait des réformes pour améliorer le climat des affaires en Afrique subsaharienne, derrière l’Ile Maurice, le Rawanda, le Togo, le Nigéria…

D’après le rapport, le Sénégal a l’opportunité d’améliorer son environnement des affaires dans le domaine de la réduction des contrats, le règlement de la solvabilité pour la production des entreprises. (…).

Le rapport de Doing business 2020 nous renseigne que la performance du Sénégal est faible au niveau des paiements des impôts où il occupe la 176ème place mondiale.

Par contre le Sénégal s’est amélioré dans le cadre de l’environnement des affaires, grâce à deux réformes très importantes. Il s’agit de l’obtention des prêts qui a augmenté la base des données du bureau de crédit et le fusionnement de plusieurs taxes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *