Procès du maître coranique et ses complices à Louga : Le délibéré prévu le 04 décembre prochain

Commentaires A la Une, Actualité, justice

Le procès de l’affaire des talibés enchaînés à Ndiagne, lundi dernier, est ouvert ce mercredi au niveau du tribunal de grande instance de Louga. Le verdict est mis en délibéré le 04 décembre prochain. Le procureur a requis une peine de 2 ans de prison dont 2 mois fermes pour Cheikhnouna Guèye, dit Khadim et ses complices. C’est en présence de plusieurs talibés mourides…

C’est aux environs de 10 heures que le procès est ouvert. Et c’est le principal mis en cause, en l’occurrence Cheikhouna Guèye qui est appelé, le premier, à la barre. Il a tout de suite reconnu les faits qui lui sont reprochés tout en s’empressant de préciser que son acte a été fait avec la complicité des parents des talibés.

De même, ses complices ont reconnu les faits qui leur sont reprochés mais ils disent tous ignorer la loi dans ce sens.

Le procureur a fait son réquisitoire et a condamné Cheikhouna Guèye et ses complices à deux ans de prison dont deux mois fermes. Le juge, lui, a mis son verdict en délibéré le 04 décembre prochain.

Suffisant pour que la salle de l’audience du tribunal de grandes instances de Louga soit envahie par les talibés qui scandaient : « Libérez notre marabout ! Libérez notre marabout ! ». C’est Serigne Mouhamadane Mbacké qui est finalement intervenu pour calmer les esprits.

Khadim Guèye, le maître coranique de Ndiagne est inculpé pour mise en danger à la vie d’autrui, et maltraitance d’enfant de moins de 15 ans, tandis que le forgeron Pape Diop et les quatre parents (Madial Ndiaye, Mor Loum, Maty Diackou et Yacine Diaw) des talibés retrouvés enchaînés sont poursuivis pour complicité de ces délits susnommés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *