Visa d’entrée en Europe: Hausse des tarifs à partir de février 2020

Commentaires Actualité, Avis et communiqués

À partir du 3 février 2020, les demandeurs de visa Schengen auront à payer 80 euros de frais de dossier au lieu des 60 euros appliqués actuellement. En cause, les nouvelles conditions d’obtention du visa Schengen adoptées en juin dernier par l’Union européenne.

Demander un visa Schengen vous coûtera bientôt plus cher. En effet, selon Air Journal, l’Union européenne impose de nouvelles règles régissant les procédures de demande, de traitement et de délivrance des visas de court séjour à partir de février 2020. Dès le 3 février, les demandeurs de visa Schengen auront à payer 80 euros de frais de dossier, au lieu des 60 euros actuellement exigés. Une hausse des prix qui s’appliquera également aux enfants puisque les demandes de visa pour les enfants de plus de 12 ans coûteront 40 euros dès le 3 février 2020, contre 35 actuellement. Pas de changement toutefois pour les enfants de moins de 6 ans qui resteront exonérés des frais de visa.

Avec ces nouvelles règles européennes, les prestataires de services externes n’auront pas le droit de facturer des frais de service dépassant deux fois le montant des frais de dossiers fixé par l’Union européenne. Les nouvelles conditions d’obtention du visa Schengen prévoient également un mécanisme de réévaluation des frais de visa tous les trois ans. En pratique, les frais de dossier pourraient donc à nouveau augmenter pour un pays si l’Union européennes juge que ce dernier ne respecte pas les accords qui le lient à l’UE en matière de réadmission de migrants illégaux.

Les périodes de dépôt des demandes de visa passent de 3 à 6 mois avant un voyage

Les nouvelles règles européennes prévues par le nouveau code des visas Schengen entraînent également une prolongation des périodes de dépôt des demandes de trois à six mois avant un voyage, au même titre que les candidatures électroniques dans la plupart des pays. Pour rappel, en juin dernier, l’Union européenne avait adopté ce nouveau code des visas Schengen régissant les procédures de demande, de traitement et de délivrance des visas de court séjour, pour « faciliter les procédures de demande pour les voyageurs et le personnel consulaire ». Ce code tient également compte « des préoccupations en matière de migration et de sécurité ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *