Covid-19 / Programme de résilience économique et sociale : Les voyagistes privés demandent la prise en charge de leur secteur

Commentaires A la Une, Actualité, Religion

Regroupés autour de 240 organisations spécialisées dans le Hajj et la Oumra, les voyagistes privés et membres du Renophus estiment être, face à la menace du Covid-19, parmi les premières victimes et impactés économiques.

En effet, c’est à travers un communiqué remis à la presse que le regroupement national des organisations privées du hajj et de la oumra au Sénégal (RENOPHUS) invite l’État à l’accompagnement et à l’assistance de ce secteur qui affirme « ne plus savoir aujourd’hui à quel saint se vouer parce que n’étant inclus nul part dans les stratégies concernant la résilience économique et sociale. « Nous faisons du tourisme religieux et diplomatique,  mais aujourdhui malheureusement, nous ne  sommes ni pris en charge par le ministère du tourisme ni par celui des affaires étrangères dans la stratégie d’accompagnement des secteurs touchés, alors que nos principales activités sont réduites à néant et à ce jour, des dépenses engagées continuent », estime le RENOPHUS.

Ainsi, ces voyagistes privés dans le cadre de leur bilan, subissant des pertes depuis début Mars avec l’annulation de la oumrah, se trouvent aujourdhui désemparés. « Ni hajj ni oumrah alors que nos charges demeurent et nous ne voyons même pas d’interlocuteurs », ajoute le communiqué.

Le RENOPHUS a adressé une lettre au ministre des affaires étrangères et à son collègue de l’économie pour aider le secteur et ses membres à pouvoir faire face à cette crise qui les touche particulièrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *