Conséquences de la Covid-19: Le secteur du spectacle énumère ses difficultés

Commentaires A la Une, Actualité, Culture

Dans une lettre ouverte signée de Daniel Gomes, président de l’Association des Métiers de la Musique du Sénégal, l’organisation a fait part de ses «vives inquiétudes qui saisissent l’ensemble des professionnels des arts, et particulièrement ceux du spectacle vivant» dans cette période de pandémie de la Covid-19. Ces artistes ont décidé d’adresser leurs préoccupations au «Protecteur des Arts, des Lettres et des artistes».

Dans cette correspondance les acteurs culturels rappellent que la survie du spectacle vivant n’est pas attachée à la seule visibilité de certains acteurs de premier plan qui font rêver et peuvent donner l’impression que la masse invisible vit dans l’opulence. «Ils constituent le reflet de l’arbre qui cache la forêt de femmes et d’hommes aux ordres que sont les  musiciens, comédiens, danseurs, techniciens, régisseurs, managers, bagagistes, éclairagistes, tourneurs, metteurs en scène, professeurs d’art…», lit-on.

La pandémie de la Covid-19 ayant surpris tout le monde, elle n’épargne pas les artistes. « Nous continuons d’être inventifs, créatifs, optimistes ». Mais les difficultés demeurent, déplorent t-ils, dans leur correspondance. Ces artistes énumèrent  des solutions pour amortir l’impact des effets négatifs du coronavirus dans le cadre du fonds Force Covid-19, à savoir «un représentant de la culture au sein du comité national de suivi, une répartition de l’aide, sous la supervision d’un comité de veille, octroyée en trois séquences comme suit: une caisse de solidarité pour tous les acteurs, une caisse d’appui aux entreprises culturelles et une caisse de relance des activités culturelles mises en berne du fait de la pandémie». Ils sollicitent un «filet de protection sociale digne de ce nom». (Avec Le Soleil)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *