Communiqué du bureau du Maire de Gorée

Commentaires A la Une, Actualité, Vie des communes

Depuis quelques années, il a été constaté et déploré dans de nombreuses parties du monde une recrudescence des actes de discrimination et des crimes raciaux contre les hommes de race noire.

L’une des dernières manifestations en date de ce phénomène a été il ya quelques semaines l’exécution froide par asphyxie en pleine rue aux Etats Unis d’un citoyen noir, Mr George Floyd par un policier blanc.

Le crime racial de trop.

Cet acte criminel gratuit a suscité dans le monde entier une vague de réactions de condamnation et déchaîné des mouvements populaires de protestation pour le respect de la liberté et de la dignité des noirs et l’égalité raciale.

Dans ce contexte, le Parlement européen vient ce vendredi 19 juin 2020 de poser un acte fort en votant à une large majorité une résolution reconnaissant les injustices du passé et les crimes contre contre l’humanité contre les noirs et déclarant la traite des Esclaves crime contre l’humanité entre autres mesures.

Face à ce concert de récriminations et d’initiatives de lutte contre le racisme visant la communauté noire, I’île de Gorée, Patrimoine mondial de l’humanité en tant qu’île-sanctuaire cristallisant la mémoire la plus puissante de 4 siècles d’esclavage des Noirs à travers la Maison des Esclaves et d’autres vestiges de ce commerce transatlantique tragique, se doit de faire entendre sa voix de manière audible et énergique mais surtout pédagogique à travers le Monde afin de contribuer substantiellement à l’éradication définitive du phénomène du racisme dans toutes ses formes et plus particulièrement de la violence raciale dirigée contre les noirs et populations afro descendantes.

C’est pourquoi le Conseil Municipal de Gorée se réunira dans les prochains jours pour délibérer sur les actions les plus significatives à mener : manifestations d’hommage aux victimes noires de la violence raciales symbolisé par George Floyd, dédicace de rue ou place de l’île à l’idéal de Liberté et d’égalité raciale et que toute personne dotée d’humanisme doit retenir comme leçon en visitant l’île mémoire et la maison des Esclaves.

C’est à Gorée que l’esclavage et la traite des noirs a commencé il ya 5 siècles, c’est de Gorée que partira le mouvement irréversible d’élimination du racisme dans toutes ses formes.

Mais, à l’instar des grands hommes comme Martin Luther King et Nelson Mandela, gardons toujours à l’esprit dans cette lutte contre l’injustice raciale que la tolérance reste la meilleure réponse à l’intolérance et que la non-violence est le seul antidote à la violence au nom d’un Monde uni dans la paix et la diversité.

Toute vie humaine compte et mérite une  égale considération quelque soit la couleur de la peau !

Plus jamais ça !

Pour la Commune de l’île de Gorée

Me Augustin Senghor Maire de Gorée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *