Interdiction du Hajj 2020: Abdoul Aziz Kébé salut la décision saoudienne

Commentaires A la Une, Actualité, Religion

Le Délégué général au Pèlerinage Abdoul Aziz Kébé a estimé sur les ondes de la Rfm que les autorités saoudiennes ont bien fait de prendre la décision de fermer ses frontières.

«La préservation de la vie est l’un des principes fondamentaux en islam. Avant de faire le pèlerinage, il faut avoir une bonne santé», a soutenu le délégué général au pèlerinage Abdoul Aziz Kéké malgré, poursuit-il, que le Sénégal était en attente de l’augmentation de son quota de 12000 à 16000 pèlerins. C’est dans le cadre de la lutte contre le Covid-19.

Il a précisé qu’aucun quota n’a été distribué  aux voyagistes privés. Ce qui fait que, renchérit-il, « le problème de remboursement ne va pas se poser. Nous avons reçu les directives du gouvernement et nous les avons appliquées dans ce sens. Les organisations privées au Hajj étaient conscientes de cet état de fait. Je n’ai reçu aucune plainte d’un candidat au Hajj».

Par ailleurs, il a adhéré au combat de panafricanistes  qui veulent déboulonner tous les symboles de la colonisation.

Selon le délégué général au pèlerinage, il  faut aller au-delà du déboulonnement des symboles de la colonisation qui est synonymes pour les Africains « de souffrance, d’injustice, de négation… ». Ainsi, prône-t-il, « le temps semble venu de raconter notre propre histoire».  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *