DAKAR SATURÉE DE MALADES

Commentaires A la Une, Actualité, Santé

La Covid-19 se propage dans le pays à un rythme inquiétant. Plus aucune région n’est épargnée. Mais le cas de la capitale est plus préoccupant avec certains districts étouffés et qui ne seront plus très bientôt en mesure d’accueillir des patients

Le Sénégal est en train de vivre une nouvelle tournure dans la gestion de la maladie liée au nouveau coronavirus. La Covid19 est en train d’étouffer le système de santé, particulièrement sa capacité à absorber les patients. Le cas du district sanitaire de Dakar ouest est le plus édifiant avec une cinquantaine de patients reçus en deux jours.

Tous les experts se sont perdus dans la fixation du pic épidémique. Toutes les projections se sont avérées fausses. Pendant ce temps, la Covid-19 continue de se propager dans le pays à un rythme inquiétant. Plus aucune région n’est épargnée. Mais le cas de Dakar est plus préoccupant où certains districts ne seront certainement plus en mesure de recevoir des patients. Pour s’en convaincre, il faut regarder la répartition des cas dans les différents districts sanitaires du pays. Rien que le week-end, le district sanitaire de Dakar Ouest (Centre Philippe Maguilène Senghor), qui est affilié à la circonscription des Almadies, a enregistré 53 cas.

En effet, le district de Dakar Ouest a accueilli 28 cas le samedi, avant de recevoir le lendemain dimanche, 25 nouveaux cas. Ce qui laisse imaginer toute la difficulté que le système est en train de traverser. Et avec le relâchement généralisé noté dans le pays, accentué par l’assouplissement de l’état d’urgence, la situation risque d’être très compliquée si l’Etat ne revoit pas sa politique. Surtout que 7 décès liés à la Covid-19 ont été enregistrés entre vendredi (04) et samedi (03). Revenant sur les points quotidiens, il faut relever que pour le samedi 27 juin 2020, le ministère de la Santé et de l’Action Sociale a enregistré 105 cas positifs sur 1009 tests réalisés, soit un taux de positivité de 10,4%. Les cas positifs sont répartis comme suit : 84 cas contacts suivis par les services du ministère de la Santé et 21 cas issus de la transmission communautaires. Ces derniers sont répartis entre Rufisque (05), Mbao (02), Fatick (02), Médina (01), Guédiawaye (01), Mbour (01), Pikine (01), Patte d’Oie (01), Keur Massar (01), Saint-Louis (01), Liberté 6 (01), Ouakam (01), Cambérène (01), Yarakh (01) et Mamelles (01). 62 patients hospitalisés ont été contrôlés négatifs et déclarés guéris. Et selon la plateforme du ministère de la Santé, les 105 cas positifs du samedi sont répartis entre les districts de Dakar-Ouest(28), Dakar-Centre (13), Dakar-Sud (9), DakarNord (5), Touba (3), Guédiawaye (4), Mbao (10), Rufisque (5), Pikine (1), Keur Massar (1), Tivaouane (12), Diamniadio (3), Fatick (2), Richard-Toll (8) et Saint-Louis (1).

A CE JOUR, 6 586 POSITIFS DONT 4 291 GUERIS, 105 DECEDES, ET 2 189 SOUS TRAITEMENT

Pour le dimanche 28 juin 2020, le Ministère de la Santé et de l’Action Sociale a enregistré 127 cas positifs sur 1 179 tests réalisés, soit un taux de positivité de 10,8%. Les cas positifs sont répartis comme suit : 104 cas contacts suivis par les services sanitaires, 2 cas importés enregistrés à Saint-Louis et 21 cas issus de la transmission communautaire. Ces derniers sont répartis entre Mbao (03), Rufisque (03), Guédiawaye (02), Kaolack (02), Thiès (02), Bopp (01), Patte d’Oie (01), Sipres (01), Yoff (01), Bignona (01), Diourbel (01), Kaffrine (01), Mbour (01) et Touba (01). Aussi, 36 patients hospitalisés ont été contrôlés négatifs et déclarés guéris. Au même moment, 27 cas graves étaient pris en charge dans les services de réanimation. Et selon la plateforme du ministère de la Santé et de l’Action sociale, les 127 cas relevés hier, sont répartis entre les districts de Dakar-Ouest (25), Dakar-Centre (16), DakarSud (6), Dakar-Nord (17), Touba (4), Guédiawaye (15), Mbao (6), Rufisque (4), Keur Massar (4), Thiès (4), Sangalkam (1), Yeumbeul (3), Ziguinchor (3), Tivaouane (5), Mbour (1), Kaolack (2), Diourbel(3), Khombole (1), Richard-Toll (2), Matam (1), Bignona (1), Saint-Louis (1), Kaffrine (1) et Kanel (1). A ce jour, globalement au Sénégal, 6 586 cas ont été déclarés positifs dont 4 291 guéris, 105 décédés, et donc 2 189 sous traitement.

DIAMNIADIO ET DALAL JAMM :  LES MEDECINS DOCTORANTS ECOURTENT LEUR GREVE ET REPRENNENT SERVICE

Les médecins doctorants des centres de traitement de Diamniadio et Dalal Jamm avaient annoncé, vendredi dernier, 48 heures de grève pour protester contre le refus du ministère de la Santé de leur payer des salaires mais aussi de leur délivrer des attestations à la fin de l’épidémie. Mais ce mouvement d’humeur n’ira pas jusqu’à son terme.

En effet, Abdoulaye Diouf Sarr est intervenu en demandant à la Directrice générale des établissements de Santé, Dr Fatou Mbaye Sylla, de les recevoir. Ce qui a été fait, selon un communiqué parvenu à «L’AS», en présence du Directeur des établissements publics de Santé, Ousmane Dia et des Directeurs des structures hospitalières concernées. Faisant le point de leurs échanges, le collectif des médecins doctorants de Diamniadio et Dalal Jamm a indiqué que des solutions ont été apportées sur l’ensemble des points de revendication.

Entre autres, selon les médecins doctorants, il a été retenu : «La reconnaissance par le ministère de leur présence dans les CTE précités, la garantie des prestations médicales effectuées au cours de leur exercice et la couverture médicale et juridique par les structures hospitalières concernées au cours de l’exercice de leur fonction, la délivrance d’une attestation par le ministère à la fin de la Covid-19 où en cas d’arrêt pour motif quelconque, et le reversement d’une somme en compensation des arriérés revendiqués par le collectif.» Toujours dans la note dont «L’AS» détient une copie, il est indiqué que les Directeurs des structures concernées travailleront à acter dès aujourd’hui les décisions prises au sortir de cette discussion. Ainsi, le collectif des médecins doctorants a déclaré lever l’ordre de cessation des activités. Les médecins doctorants avaient d’ailleurs prévu de reprendre depuis hier à 16 heures le travail, sous réserve des engagements pris à l’issue de la rencontre. Le collectif a appelé de ce fait tous les médecins concernés à bien renouveler leur  engagement civique au peuple sénégalais et rappelle par la même occasion, à ce dernier, le respect strict des mesures barrières afin de bouter la Covid-19 hors des frontières sénégalaises. (L’AS)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *