«La politique du président, ce n’est pas le bradage mais de l’aménagement »

Commentaires A la Une, Actualité, Politique

Le ministre conseiller, porte-parole de la présidence, Seydou Guèye a, à l’image du ministre de l’Urbanisme, de l’hygiène publique et du logement, Abdou Karim Fofana, dégagé la responsabilité du régime actuel dans ce scandale foncier.

Le bradage du littoral a été l’œuvre des précédents régimes et les autorisations ont été signées par les autorités de la ville de Dakar. C’est en substance ce qu’a dit le ministre conseiller, porte-parole de la présidence. Invité à l’émission Objection de la radio Sud Fm d’hier, dimanche 28 juin, Seydou Guèye indique que la politique du chef de l’Etat n’est pas de brader, mais plutôt de procéder à un aménagement concerté.

La lancinante question du bradage du littoral qui a tenu en haleine le peuple sénégalais s’est invitée à l’émission Objection de la radio privée Sud Fm d’hier, dimanche 28 juin.

En effet, le ministre conseiller, porte-parole de la présidence, Seydou Guèye a, à l’image du ministre de l’Urbanisme, de l’hygiène publique et du logement, Abdou Karim Fofana, dégagé la responsabilité du régime actuel dans ce scandale foncier. Il dira que «pour l’essentiel, les baux qui ont été érigés ont été signés bien avant 2012 et pour l’essentiel, c’étaient les autorités de la ville de Dakar qui avaient donné les autorisations». Il a ainsi rejeté la faute sur les régimes précédents, même si par ailleurs, il estime qu’il ne faudrait qu’ils se renvoient la balle ou les accusations.

Le porte-parole de la présidence a, en outre, informé du travail qui est en train d’être fait par le gouvernement pour régler ce problème du littoral. Il indique «qu’il y a une procédure qui est engagée pour le retrait des beaux». La finalité, explique-t-il, «c’est de restituer tous les emprises à l’Etat pour qu’on puisse développer les stratégies sur le littoral». Sur ce point, il a tenu à préciser que «le président a dit que sa politique, ce n’est pas le bradage, mais c’est plutôt l’aménagement».

Parlant de la politique du régime en place sur le littoral, Seydou Guèye révèle que l’objectif est d’avoir une gouvernance foncière irréprochable, vertueuse. Selon lui, les services de l’Etat travaillent, en rapport avec les orientations politiques du président, dans la perspective d’un aménagement concerté du littoral et une gouvernance régulière à travers des réformes au niveau des domaines.

Cela, avec comme but de corser davantage les procédures de régulation ou d’attribution des baux. Parce que, conformément à la révision de la Constitution qui consacre des droits au peuple sénégalais sur les ressources naturelles et sur le foncier, «il faut faciliter la jouissance et l’accès à la mer à tous les Sénégalais avec le compromis qu’il faut trouver pour les aménagements de rentabilisation du foncier en termes d’équipements, d’infrastructures hôteliers, d’espaces de convivialité», assure-t-il. (Sud Quotidien)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *