Nécrologie : Moustapha Sourang est décédé

Commentaires A la Une, Actualité, Société

L’ancien ministre de l’Education, puis de la Justice et enfin des Forces armées, également ancien recteur de l’UCAD, s »est éteint cette nuit de lundi à mardi à l’hôpital Principal de Dakar.

Extraits de la page Wikipedia de Moustapha Sourang : Né à Saint-Louis le 24 juillet 1949, descendant direct de Cheikh Ahmadou Bamba, fondateur du mouridisme, Moustapha Sourang est le fils de Massourang Sourang, notable durant les années 1920.

Il obtient d’abord une Maîtrise de Droit public en 1974 à l’Université de Dakar, puis poursuit ses études en France à l’Université de Bordeaux où on lui décerne successivement un DEA de Droit public (1975), un DES de Sciences politiques (1976)1 et un doctorat de Droit public (1980), grâce à une thèse intitulée La technique contractuelle dans les rapports États-entreprises étrangères : contribution à l’étude des conventions d’établissement conclues par les États africains. Il passe l’agrégation de Droit en 1982 (CAMES, Abidjan).

Enseignant à l’Université de Dakar, il est le doyen de la Faculté des Sciences juridiques de 1984 à 1999, puis le recteur de l’Université Cheikh Anta Diop de 1999 à 2001. En mai 2001 il est nommé ministre de l’Éducation, un poste qu’il occupera jusqu’à sa nomination au poste de Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, le 1er octobre 2009. Le 4 décembre 2011, il est nommé Ministre des Forces armées.

Il obtient durant son parcours un certain nombre de distinctions honorifiques parmi lesquelles figurent : Commandeur de l’Ordre national du Mérite (Sénégal), Grand officier de l’Ordre national du Mérite (France), Officier des Palmes académiques (France), Officier de l’Ordre national du Mérite (Burkina Faso).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *